Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La toxicité systémique des anesthésiques locaux peut-elle être prévenue par l’Intralipide® ? Une étude pharmacocinétique - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.020 
P. Dureau 1, , B. Charbit 1, D. Benhamou 2, J.-X. Mazoit 2
1 CIC Paris Est, hôpital Pitié-Salpetrière, UPMC, Paris 6, Paris, France 
2 Laboratoire d’anesthésie, hôpital du Kremlin-Bicêtre, université Paris Sud XI, Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La perfusion d’émulsion lipidique est recommandée comme antidote dans les intoxications aux anesthésiques locaux (AL) bien que son effet n’ait pas été démontré de manière contrôlée. Parmi les mécanismes d’action évoqués, le principal, Lipid Sink Theory, impliquerait la captation au sein des chylomicrons lipidiques des molécules d’AL et donc la création d’un volume de distribution additionnel. Ce modèle a été validé chez l’animal mais non chez l’homme. Nous avons conduit une étude pharmacocinétique de population pour tester cette hypothèse chez des volontaires.

Matériel et méthodes

Dans cette étude randomisée, double insu, en crossover, 16 volontaires (8 hommes, 8 femmes) ont reçu une perfusion continue de ropivacaine (ROP) ou de lévobupivacaine (LEVO) (8mg/min, maximum 120mg) et 2min après le début de la perfusion un bolus de 120 d’Intralipide® 20 % (IL) ou de sérum physiologique (CPP IdF 6, NCT01602250). La perfusion d’AL était arrêtée à la manifestation des premiers signes d’imprégnation neurologique de toxicité par les volontaires (T0). Des prélèvements sanguins ont été effectués à T0, puis 2, 5, 8, 12, 20, 30 et 45min puis 1, 2, 3, 6 et 8h pour mesure de la concentration d’AL par chromatographie en phase gazeuse. Un modèle à deux compartiments a permis de calculer pour chacun des AL, volume initial de distribution (Vc) et clairance totale (Cl). Un compartiment additionnel (VdIL), décroissant exponentiellement avec le temps, a été ajouté à Vc, correspondant à l’IL selon la théorie du Lipid Sink. Nous avons utilisé le logiciel NONMEM V6. Le pic de concentrations observé (Cmax) est rapporté.

Résultats

Les doses moyennes administrées n’étaient pas différentes en présence d’Intralipide® ou de placebo pour la ROP (75,7±29,1mg vs 81,7±22,3mg, respectivement) et pour la LEVO (69,4±26,2mg vs 80,8±31,7mg, respectivement). Les Cmax n’étaient pas différentes entre les 4 groupes (Tableau 1), toutefois, il existait une différence de Cmax des AL selon la présence d’IL ou PHY (p=0,015). Les co-variables poids et sexe ajoutées à Vc et clairance ne modifiaient pas la pharmacocinétique du modèle. Lorsqu’il était perfusé, l’IL induisait un volume de distribution additionnel augmentant le volume de distribution initial de près de 20 %. La demi-vie de disparition de ce volume additionnel était de 45min.

Discussion

Cette étude est la première à mettre en évidence la réalité du mécanisme d’action par Lipid Sink chez l’homme. L’IL induit un volume de distribution de 8,43L et de 13,3 L pour la ROP et la LEVO, respectivement, ce qui diminue la concentration au pic de 25 % pour la ROP et de 30 % pour la LEVO. Cette diminution ne paraît toutefois pas suffisante pour prévenir la toxicité aux AL pour des concentrations usuelles mais pourrait se révéler pertinente pour de fortes concentrations. Ce volume de distribution disparaît avec une demi-vie de 45min.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A7 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge médico-chirurgicale des hémorragies du post-partum dans une maternité de niveau 2b en 2013
  • L. Didier, C. Ferrier, L. Janin, L. Ferlay, B. Lensel, P. Hugot, M. Cattenoz, T. Lieutaud
| Article suivant Article suivant
  • La toxicité systémique des anesthésiques locaux peut-elle être prévenue par l’Intralipide® ?
  • P. Dureau, J.-X. Mazoit, V. Navarro, D. Benhamou, B. Charbit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.