Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation et traitement du déficit en fer en chirurgie digestive carcinologique. Impact sur la transfusion postopératoire - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.112 
B. Lecointe 1, , J.-P. Pertek 1, J.-F. Perrier 1, S. Brua 1, E. Speyer 2, C. Meistelman 1, M.-R. Losser 1
1 Service de réanimation chirurgicale JM Picard 
2 Service d’épidémiologie et d’évaluation clinique, Inserm CIC-EC, CHU de Nancy, hôpitaux de Brabois, Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les interventions de chirurgie digestive carcinologique sont à risque de transfusion sanguine postopératoire. Celle-ci est associée à une morbidité ayant un impact sur l’évolution postopératoire et de la maladie. Les facteurs associés à la transfusion sanguine périopératoire sont représentés par l’anémie préopératoire. Le déficit en fer est la première cause d’anémie. L’objectif de notre étude est d’évaluer l’impact d’un protocole d’évaluation et de traitement du déficit en fer en période postopératoire immédiate de chirurgie carcinologique sur la transfusion sanguine postopératoire et de rechercher les facteurs associés à la transfusion sanguine postopératoire.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude monocentrique comparant deux populations de patients opérés de chirurgie carcinologique sus-mésocolique. La première série (S1) de patients, rétrospective, bénéficiait de ces interventions de janvier 2011 à décembre 2012, avant la mise en place d’un algorithme d’évaluation et de traitement du déficit en fer par carboxymaltose ferrique (CF). La deuxième série (S2), prospective, bénéficiait de ces interventions de janvier 2013 à juillet 2013, après la mise en place de cet algorithme. L’objectif de principal de cette étude était de mettre en évidence une réduction significative du nombre de patients transfusés en période postopératoire par l’application de cet algorithme. L’objectif secondaire était de déterminer les facteurs associés à la transfusion sanguine postopératoire.

Résultats

Cent quarante-sept patients étaient inclus, 111 pour la série S1 et 36 pour la série S2. Les deux séries étaient comparables concernant l’âge, le sexe, l’indice de masse corporelle, les comorbidités, le type histologique et la prise en charge périopératoire. Six patients de la série S2 présentaient un déficit en fer et cinq d’entre eux étaient traités par CF. Il existait une différence significative entre les deux séries concernant la proportion de patients transfusés en postopératoire (35 % pour S1 versus 11 % pour S2, p=0,009). En analyse bivariée, le fait de bénéficier de l’algorithme était un facteur de protection vis-à-vis de la transfusion sanguine postopératoire (OR=0,2 [0,1–0,7], p=0,002). En analyse bivariée, un pourcentage de globules rouges hypochromes préopératoire supérieur à 10 %, la durée d’intervention et la transfusion peropératoire étaient des facteurs de risque de transfusion postopératoire. Aucune complication liée au traitement par CF n’était notée (Tableau 1, Fig. 1).

Discussion

Notre étude met en évidence l’intérêt de l’évaluation et du traitement du déficit en fer pour réduire les besoins transfusionnels, et ce d’autant plus qu’il apparaît que le déficit en fer est un facteur associé à la transfusion sanguine postopératoire. D’autres études sont nécessaire pour évaluer l’impact du traitement du déficit en fer sur l’évolution postopératoire, et son intégration dans une stratégie de traitement global de l’anémie préopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A70-A71 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’utilisation de la thromboélastométrie en situation d’hémorragie digestive haute réduit t’elle la consommation en PFC ?
  • F.-X. Jean, P.-F. Wey, G. Axiotis, M. Puidupin, B. Raynaud, J.-S. David
| Article suivant Article suivant
  • Anémie et carence martiale avant chirurgie carcinologique intra-abdominale : prévalence et impact sur la transfusion péri-opératoire à 30 jours
  • D. Boutboul, Nicolas Comptaer, Matthias Garot, Sabine Ethgen, Diae El Manser, Gilles Lebuffe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.