Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation échographique du recrutement induit par l’Optiflow™ versus VNI après chirurgie cardiaque (étude AÉRATION) - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.116 
Y. Barrande 1, , G. Besch 1, B. Barrucand 1, D. Ferreira 1, E. Samain 1, F. Stéphan 2, S. Pili-Floury 1
1 Anesthésie Réanimation Chirurgicale, CHU Jean-Minjoz, Besançon 
2 Réanimation Adulte, Centre Chirurgical Marie-Lannelongue, Le-Plessis-Robinson, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La période postopératoire de chirurgie cardio-thoracique est à risque d’insuffisance respiratoire aiguë (IRA) notamment par la constitution d’atélectasies. En cas d’IRA, un support ventilatoire par ventilation non invasive (VNI) peut être instauré afin de permettre un recrutement alvéolaire. L’oxygénothérapie nasale à haut débit par Optiflow™ est une alternative proposée. Son impact en termes de recrutement est discuté. L’objectif de l’étude AÉRATION est de comparer l’effet de recrutement de l’Optiflow™ versus la VNI en cas d’IRA après chirurgie cardio-thoracique.

Matériel et méthodes

Étude prospective, observationnelle, monocentrique, ancillaire de l’essai thérapeutique OPTIFLOW (www.clinicaltrials.gov/ NCT01458444), menée aux soins intensifs de chirurgie cardio-thoracique entre le 1er mai et le 31 juillet 2013 après accord du CPP II Est. Tous les patients présentant les critères habituels d’IRA ou 1 facteur de risque d’IRA (IMC>30kg/m2, FEVG<40 %) étaient éligibles. Après consentement éclairé, les patients ont été répartis en 2 groupes par tirage au sort : le groupe V bénéficiant d’une VNI par BiPAP Vision® et le groupe O bénéficiant d’une oxygénothérapie à haut débit par Optiflow™. Chaque patient bénéficiait d’une échographie pleuro-pulmonaire bilatérale standardisée (sonde Vscan™ de 3,8 MhZ, GE Healthcare, Fairfield, CT, États-Unis, 6 quadrants explorés pour chaque poumon) immédiatement avant puis 1h après la mise en place de la technique d’oxygénothérapie. L’aération pulmonaire de chaque quadrant exploré était quantifiée a posteriori par 2 observateurs indépendants, en aveugle de la technique utilisée, selon une échelle à 4 niveaux : aération normale (absence de lignes B), perte d’aération modérée (lignes B isolées), perte d’aération sévère (lignes B coalescentes), consolidation (« hépatisation » pulmonaire). Un score de gain ou de perte d’aération de (−5) à (+5) points était attribué selon l’évolution de l’aération pulmonaire [1]. Le critère de jugement principal était la valeur du score de réaréation pulmonaire, défini par la moyenne des scores de chaque quadrant [1]. Le critère de jugement secondaire était le rapport PaO2/FiO2 après 1h (P/FH1) de VNI ou d’Optiflow™. Les données sont présentées en m±DS et nombre de patients (%) respectivement pour les variables quantitatives et qualitatives. Le seuil de significativité est p<0,05.

Résultats

Douze patients dans le groupe O et 8 patients dans le groupe V ont été inclus de manière consécutive (âge : 70±11 vs 68±10ans, sexe masculin : 5 (50) vs 5 (62), IMC : 30±3 vs 33±6kg/m2, IGS2 : 19±7 vs 23±4, PaO2/FiO2=217±74 vs 273±75, 11±1 vs 11±1 quadrants explorés, respectivement dans les groupes O et V). Le score de réaération pulmonaire n’était pas statistiquement différent (3,6±3,2 vs 1,4±3,4, respectivement dans les groupes V et O, p=0,20). Le P/FH1 était significativement plus élevé dans le groupe V (P/FH1=316±73 vs 201±54, p<0,01). La Fig. 1 représente la fréquence du gain d’aération par quadrant et par groupe.

Discussion

Sous réserve d’un petit effectif, le gain d’aération du parenchyme pulmonaire semble plus faible après 1h Optiflow™ qu’après 1h de VNI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A72-A73 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ventilation non invasive par BiPAP comparée au système OPTIFLOW® chez les patients hypoxémiques après chirurgie cardio-thoracique : essai multicentrique, randomisé, de non-infériorité et ouvert (étude BiPOP)
  • F. Stephan, B. Barrucand, P. Petit, S. Rézaiguia-Delclaux, A. Medard, B. Delannoy, B. Cosserand, G. Flicoteaux, A. Imbert, C. Pilorge, L. Bérard, Étude BiPOP
| Article suivant Article suivant
  • Aération pulmonaire après extubation en réanimation : oxygénation humidifiée à haut débit (OHHD) vs 02 standard, une étude échographique comparative randomisée
  • A. Gerst, S. Perbet, R. Chabanne, A. Soummer, J.-S. Faure, J.-J. Rouby, J.-E. Bazin, J.-M. Constantin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.