Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bloc du plan abdominal transverse (TAP) en pédiatrie : volume ou concentration ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.129 
C. Menace 1, , C. Sola 2, A. Rochette 2, O. Raux 2, S. Bringuier 3, X. Capdevila 1, C. Dadure 2
1 Anesthésie orthopédique et traumatologie 
2 Anesthésie pédiatrique 
3 Unité de recherche clinique et épidémiologie, CHU, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le bloc du plan abdominal transverse (TAP bloc) apporte une analgésie périopératoire de qualité pour la chirurgie abdominale de l’enfant [1]. Une posologie de 0,4mg/kg de Lévobupivacaïne semble efficace dans 95 % des cas après chirurgie herniaire chez l’enfant [2]. Dans ce type de bloc de diffusion, il est intéressant de savoir si ce sont le volume ou la concentration qui importe le plus. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’influence du volume et de la concentration de l’anesthésique local (AL) lors d’un TAP bloc échoguidé, sur l’analgésie périopératoire de l’enfant.

Matériel et méthodes

Après accord du CPP et consentement parental, les enfants âgés de 1 à 5ans programmés pour une chirurgie inguinale en ambulatoire ont été prospectivement inclus. L’anesthésie était standardisée. Après randomisation, le TAP bloc était réalisé sous échoguidage (15min avant incision) avec une dose fixe de Lévobupivacaïne de 0,4mg/kg, soit une posologie de 0,2mL/kg de Lévobupivacaïne 0,2 % dans le groupe Petit Volume et de 0,4mL/kg de Lévobupivacaïne 0,1 % dans le groupe Grand Volume. L’échec du bloc était défini par une augmentation de plus de 20 % de la fréquence cardiaque ou de la pression artérielle moyenne, persistante 3min après l’incision. L’analgésie de secours (FLACC>3) était assurée par nalbuphine en SSPI puis tramadol. Le niveau de douleur et la satisfaction parentale était évalués à 48heures de la chirurgie par appel téléphonique.

Résultats

Trente-trois enfants, 19 garçons et 14 filles (âge médian=3ans [1 ; 5], poids médian=14kg [8,5 ; 20]) ont été inclus dans l’étude : 16 dans le groupe Petit Volume et 17 dans le groupe Grand Volume. Douze enfants (36 %) étaient en échec de bloc, respectivement 7 et 5 dans les groupes Petit et Grand Volume (p=0,53). Douze enfants (36 %) ont reçu une dose unique de nalbuphine en SSPI (5 du groupe Petit Volume et 7 du groupe Grand Volume) parmi lesquels deux tiers avaient été en échec de bloc. Après la SSPI, les scores de douleur postopératoire étaient bas et ne différaient pas entre les groupes. Un seul enfant a reçu une dose de tramadol à domicile. Tous les enfants sont rentrés à domicile le soir même. Des parents, 100 % étaient satisfaits de la prise en charge de la douleur de leur enfant.

Discussion

Pour la chirurgie herniaire de l’enfant, l’administration échoguidée de 0,4mg/kg de lévobupivacaïne au sein du TAP bloc apporte une analgésie postopératoire satisfaisante et compatible avec l’ambulatoire quel que soit le volume et la concentration d’AL utilisés. En absence de morphiniques peropératoires, le taux d’échec à l’incision est en accord avec ceux retrouvés dans la littérature [3] pouvant s’expliquer par un délai d’installation retardé de ce bloc. Une étude de pharmacocinétique en cours de réalisation permettra de vérifier l’absence de toxicité de l’AL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A80 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méthylprednisolone ou N-acétylcystéine dans résections hépatiques (MENHIR) : résultats d’un essai clinique randomisé de phase II pilote en double aveugle
  • A. Forastieri Molinari, M. Donadon, F. Corazzi, L. Rocchi, G. Torzilli, F. Raimondi
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du biais de publication et de l’enregistrement des essais randomisés contrôlés publiés en anesthésie
  • B. Bonnot, A. Yavchitz, C. Paugam-Burtz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.