Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sévoflurane versus propofol pour l’intubation des nouveau-nés en réanimation - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.139 
F. Michel , C. Nicaise, L. Thomachot, S. Hassid, M. Oger, J.-N. Di Marco, R. Vialet, C. Martin
 Anesthésie-réanimation pédiatrique, AP–HM, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’intubation des nouveau-nés en réanimation nécessite une anesthésie de courte durée. Le sévoflurane comme le propofol peuvent être utilisés mais ces deux molécules n’ont jamais été comparées entre elles dans cette indication.

Objectif

Comparer l’efficacité et la tolérance du sévoflurane et du propofol pour l’intubation des nouveau-nés en réanimation néonatale.

Matériel et méthodes

Les nouveau-nés nécessitant une intubation étaient randomisé pour recevoir une induction soit par propofol (1mg/kg renouvelable 2 fois) (Groupe P) soit par sévoflurane inhalé (1 % avec augmentation progressive jusqu’à la perte de connaissance) (Groupe S). Nous avons comparé la durée de réalisation de l’intubation, les conditions d’intubation (exposition, score d’intubation difficile, mouvements, pleurs), l’efficacité du traitement pour prévenir la douleur (variations des paramètres physiologiques par rapport à une mesure de base, score FANS) et la tolérance hémodynamique avant, pendant et après le geste.

Résultats

Dix-neuf nouveau-nés ont reçu du propofol (posologie moyenne 2,2±0,7mg/kg) et 17 du sévoflurane (concentration maximale moyenne 2,7±0,8 %). Les deux groupes ne présentaient pas de différence significative en termes de poids, d’âge gestationnel, de score CRIB II, de score de Silverman et de paramètre respiratoires et hémodynamiques avant l’intubation. La durée du geste était plus élevée dans le groupe S (9±5min vs 6±5min) mais sans différence significative (p=0,1). Les pleurs et les mouvements gênants le geste étaient plus fréquents dans le groupe S (p=0,03 ; p=0,04). Les scores FANS et IDS n’étaient pas significativement différents. La profondeur des désaturations au cours du geste n’étaient pas différente entre les deux groupes (68±17 pour le groupe S vs 73±13 dans le groupe P ; p=0,3). Les deux traitements étaient responsables d’une chute de la pression artérielle moyenne (PAM). La baisse moyenne de la PAM était de 31±15 % dans le groupe S vs 26±15 % dans le groupe P (p=0,2). La fréquence cardiaque maximale variait en moyenne de 6±9 % dans le groupe S et 0,3±12 % dans le groupe P (p=0,2). Le temps de réveil était significativement plus court dans le groupe S (7±9min vs 14±17min) mais il n’y avait pas de différence significative concernant le temps de récupération du tonus musculaire. La normalisation de la PAM était plus rapide dans le groupe S (5±8min vs 24±30min).

Discussion

Les résultats préliminaires de notre étude montrent que le propofol offre de meilleures conditions d’intubation que le sévoflurane mais qu’il est associé à un temps de réveil et des effets hémodynamiques plus prolongés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A85 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pertinence des diagnostics et traitements lors des interventions primaires pédiatriques par le SMUR : étude rétrospective
  • J.-F. Vigneau, L. Gesrel, B. Aubert, G. Guyon, M. Maestracci, M. Maillé, R. Dumont, M. Sebbane
| Article suivant Article suivant
  • Petits donneurs d’organes pédiatriques : difficultés et enjeux
  • A. Wyniecki, O. Bustarret, E. Vergnaud, S. Jean, S. Blanot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.