Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse des donneurs de poumons en 2013 au CHU de Lyon, critères de proposition, d’acceptation ou de refus - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.143 
V. Labeye 1, , A. Gregoire 2, F. Malavieille 2, O. Huot 3, T. Rimmelé 2
1 Coordination des prélèvements d’organes et tissus, hospices Civils de Lyon 
2 Service d’anesthésie-réanimation, hôpital Édouard-Herriot, hospices civils de Lyon, Lyon 
3 Pôle de répartition national des greffons, agence de la biomédecine, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

En 2013, 150 organes ont été prélevés sur Lyon dont seulement 5 blocs bipulmonaires. Devant ce faible recrutement, il nous a semblé important, dans notre population de donneurs en mort encéphalique (ME), de vérifier la bonne adhésion aux recommandations pour la prise en charge du donneur pulmonaire potentiel [1], et d’identifier les causes de non-proposition ou de non-sélection des greffons pulmonaires par les équipes de greffe.

Matériel et méthodes

Parmi les patients en ME de 18 à 70ans recensés à Lyon en 2013, nous avons analysé ceux éligibles pour un don de greffon pulmonaire. L’éligibilité des donneurs était déterminée de manière rétrospective de 3 manières différentes :

– selon les critères d’attribution élargis de l’ABM ;

– selon les critères idéaux de l’ABM;

– selon les critères de sélection définis en 2003 par Turlock et al. [2].

Les paramètres ventilatoires étaient colligés chez les patients en ME quelques heures avant la réalisation de l’épreuve d’apnée (EA), la PaO2 à FiO2=1 était réalisée au début de l’EA. Les critères de non-proposition et de non sélection ont été recueillis à partir du dossier donneur CRISTAL de l’ABM.

Résultats

Sur les 87 adultes recensés, 38 ont été donneurs d’organes, 24 d’entre-eux présentaient les critères élargis de l’ABM d’éligibilité au don pulmonaire. Néanmoins, seulement 3 patients présentaient les critères idéaux de Turlock et aucun n’avait les critères idéaux de l’ABM. Tous les donneurs proposés ont présenté une durée de ventilation mécanique (VM) inférieure ou égale à 3jours. Les causes de non-proposition ou de refus par les équipes de greffe sont détaillées dans le Tableau 1. Six donneurs ont été acceptés par les équipes de greffe et finalement 5 ont été prélevés. Les patients étaient ventilés avec un volume courant moyen de 7,74±1,21mL/kg de poids théorique, avec une pression expiratoire positive moyenne (PEP) à 6±1.8cmH2O. Les manœuvres de recrutement préconisées et les modalités de réalisation de l’épreuve d’hypercapnie étaient rarement rapportées.

Discussion

Les donneurs potentiels présentant des critères élargis de l’ABM devraient être plus largement proposés d’autant plus que des possibilités d’optimisation sont en cours de développement (systèmes de réhabilitation). L’inhalation et l’hématose altérée sont souvent avancées comme causes de non proposition. L’optimisation de l’oxygénation avec une PEP entre 8 et 10cm H2O devrait donc être plus systématique. Le seuil de PaO2/FiO2<300mmHg utilisé par certaines équipes est certes une limite importante mais ne devrait probablement pas être l’unique critère d’exclusion [3]. Dans notre expérience, l’absence ou manque d’information pulmonaire complémentaire (fibroscopie, analyse microbiologique) participe également à la « non-sélection » d’un donneur par l’équipe de greffe. Enfin, l’accès aux images tomodensitomètriques pour les équipes de greffe reprèsentera un progrès majeur notamment en cas de contusions pulmonaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A87-A88 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence et facteurs associés aux complications graves du drainage pleural percutané : revue systématique
  • F. Remérand, T. Lechat, M. Laffon, J. Fusciardi
| Article suivant Article suivant
  • Non-prélèvement des greffons pulmonaires : pour quelles raisons ? État des lieux en Haute-Normandie
  • M. Bougherra, E. Menguy, J.-M. Baste, B. Dureuil, B. Veber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.