Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact du péri-opératoire sur la mortalité précoce post transplantation pulmonaire - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.147 
S. Abbas , P. Piednoir, M. Desmard, P. Montravers
 Anesthésie-réanimation, hôpital Bichat-Claude-Bernard, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La transplantation pulmonaire (TP) est grevée d’une grande morbi-mortalité notamment en période péri-opératoire. La survenue de certains évènements précoces per- et post-opératoire, pourrait impacter sur la mortalité notamment au cours des 30 premiers jours post-opératoires. Nous avons donc souhaité décrire ces évènements et évalué leur impact sur le pronostic à court terme des patients transplantés.

Patients et méthodes

Analyse rétrospective monocentrique de 173 TP consécutives réalisées entre 2006 et 2011. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’impact sur la mortalité au cours des 30jours post-transplantation de la survenue :

– en per-opératoire d’une importante instabilité hémodynamique définie par une expansion volémique supérieure à 2500mL ou de forte dose de catécholamines (noradrénaline supérieure à 2,5mg/h ou associée à dobutamine ou adrénaline), d’une hypoxémie prolongée (SpO2 inférieure à 90 % pendant plus de 30minutes) et du recours à une circulation extra corporelle (CEC) ;

– en post-opératoire d’une épuration extra rénale (EER) ou d’une transfusion massive (supérieure à 5 culots globulaires) précoce (durant les 72heures suivant la greffe). Les variables qualitatives ont été analysées grâce au test au test du Chi2. Les odds ratio (OR) et les intervalles de confiance à 95 % ont été calculés. Une valeur de p<0,05 a été retenue pour considérer les résultats comme significatifs.

Résultats

Sur 173 dossiers, 143 ont pu être analysés. L’anesthésie générale dure en moyenne 376min (± 119).L’intervention est réalisée sous CEC dans 21 % des cas. II y a recours à de fortes doses de catécholamines et à une expansion volémique dans 32,2 et 71 % des patients. Une EER et une transfusion massive post-opératoire sont nécessaires dans 11,9 et 10,1 % des cas respectivement. Le taux de mortalité dans notre cohorte est de 13,4 % au cours des 30jours post-transplantation. Les principaux facteurs de risque de mortalité retrouvés sont les fortes doses de catécholamines per-opératoire (OR 3,73 [1,34–10,4] p = 0,0086), un recours précoce à l’EER (OR 9,69 [3,06–3065] p < 0,0001) et une transfusion massive (OR à 4,15 [1,22–14,4] p=0,015) avec des taux de mortalité dans ces 3 sous-groupes respectivement de 24, 47 et 33 %. Par contre, l’hypoxémie per-opératoire prolongée, le remplissage vasculaire ou la nécessité d’une intervention sous CEC ne semblent pas influencer la mortalité précoce.

Discussion

Dans notre cohorte, plus d’un patient sur huit décède lors du premier mois post-opératoire. Cette étude a permis d’identifier une population à haut risque de mortalité marquée notamment par la nécessité de fortes doses de catécholamines, d’une transfusion massive ou d’une EER précoces.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A89-A90 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet de l’acide tranexamique sur le saignement perioperatoire en chirurgie thoracique
  • O. Ghazaoui, B. Idali, H. Taibi, B. Sellak, R. Cherkab, W. Haddad, C. Elkettani, L. Barrou, S. Boubia, M. Ridai
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs de risque de survenue d’une fibrillation atriale après pneumonectomie
  • S. Rozencwajg, B. Bonnot, O. Szymkiewicz, Y. Ynineb, F. Bonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.