Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A study on early-onset neonatal group B streptococcal infection, Bulgaria, 2007–2011 - 05/09/14

Doi : 10.1016/j.arcped.2014.06.023 
M. Todorova-Christova a, , R. Vacheva b, A. Decheva a, A. Nikolov c, B. Slancheva c, D. Stoichkova d, E. Christova e, E. Shopova c, S. Hitrova c, A. Masseva c, N. Yarakova c, I. Kraleva d, T.S. Takova d, N. Dimitrova d, A. Dobreva f
a National center of infectious and parasitic diseases, 26, Yanko Sakazov boulevard, 1504 Sofia, Bulgaria 
b University hospital “Queen Yoanna”, 8, Byalo More street, 1527 Sofia, Bulgaria 
c University hospital of obstetrics and gynecology “Маitchin Dom”, 2, Zrave street, 1431 Sofia, Bulgaria 
d First obstetrics & gynecology hospital “Sveta Sofiya”, 2, Mihalaki Tashev street, 1330 Sofia, Bulgaria 
e Faculty of public health, medical university, 8, Byalo More street, 1527 Sofia, Bulgaria 
f Multi-Profile Acute Care Hospital “Vita” SPLLC, 9, Dragovitsa street, 1505 Sofia, Bulgaria 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

This study examines neonatal group B streptococcal (GBS) colonization and its relation to early-onset GBS disease (EOGBSD), based upon the experience of leading obstetrics and gynecology centers in Bulgaria. The objectives of the study were to update neonatal colonization rates and to assess relationships between clinically differentiated cases (culture-proven GBS newborns) and risk factors inherent to the infant and mother, using a computerized file. The neonatal GBS colonization rate ranged from 5.48 to 12.19 per 1000 live births. Maternal-fetal infection (MFI, a provisional clinical diagnosis in culture-proven colonized infants with initial signs of infection that is usually overcome with antibiotic treatment) and/or intrapartum asphyxia (IA) have been demonstrated as the most frequent clinical manifestations, with significant correlations for the primary diagnosis, but not affirmative for the final diagnosis at discharge, resulting from adequate treatment of neonates. MFI and IA were significantly related to prematurity, and reciprocally, prematurity was associated with the risk of MFI, indirectly suggesting that preterm birth or PPROM (preterm premature rupture of membranes, an obstetric indication associated with early labor and delivery, one of the major causes of preterm birth) is a substantial risk factor for EOGBSD. The regression analysis indicated that in the case of a newborn with MFI, a birth weight 593.58g lower than the birth weight of an infant without this diagnosis might be expected. Testing the inverse relationship, i.e., the way birth weight influences a certain diagnosis (logistic regression) established the presence of a relationship between birth weight categories (degree of prematurity) and the diagnosis of MFI. The proportions and odds ratios, converted into probabilities that a baby would develop MFI, indicate the particularly high risk for newborns with extremely low and very low birth weight: extremely low birth weight (≤1000g), the probability of developing a MFI is 66%; very low birth weight (1001–1500g), 81%; low birth weight (the birth weight category including premature and small for gestational age term infants: 1501–2500g), 40%; normal birth weight (term infants) (>2500g), 32%. In conclusion, the need to introduce separate categories for early- and late-onset GBS disease in the registration nomenclature of neonatal infectious diseases is highlighted by these results. Drawing up intrapartum antibiotic prophylaxis (IAP) guidelines is also strongly recommended.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’étude examine la colonisation néonatale à SGB (comprise entre 5,48 et 12,19 pour 1000 naissances vivantes) et sa relation à la MSGBDP d’après l’expérience des principaux centres d’obstétrique et de gynécologie de Bulgarie. Elle évalue les corrélations entre les cas d’isolement de SGB cliniquement différenciés et les facteurs de risque inhérents à l’enfant et à la mère. L’IMF et/ou l’AI ont été démontrées comme les diagnostics les plus fréquents : l’IMF est posé en tant que diagnostic provisoire pour les nourrissons colonisés, présentant des signes initiaux d’infection qui sont généralement surmontés au cours du traitement antibiotique. Ces deux pathologies ont été liées à la prématurité dans une relation réciproque, indiquant indirectement en tant que facteur de risque considérable pour la MSGBDP l’accouchement avant terme ou la rupture prématurée des membranes prétermes (RPMP – une des raisons principales pour l’accouchement avant terme). L’analyse de régression a démontré que dans le cas d’un nouveau-né diagnostiqué avec l’IMF, l’on peut constater un poids à la naissance de 593,58g inférieur au poids à la naissance d’un enfant sans un tel diagnostic. Les rapports des chances (« odds ratios ») pour le développement de l’IMF sont les suivants : ≤1000g – 66 % ; 1001–1500g – 81 % ; 1501–2500g – 40 % ;>2500g – 32 %. En conclusion, la nécessité d’introduire dans la nomenclature d’enregistrement des catégories distinctes de la MSGB à début précoce et tardif a été soulignée ; l’approbation des instructions pour la prophylaxie antibiotique intra partum (PAI) est également fortement recommandée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 A preliminary report of the results of the present study was published in the Official Journal of the Bulgarian Scientific Society of Obstetrcs and Gynecology “AKUSHERSTVO I GINEKOLOGIYA”, 2012: Vacheva R, Todorova M, Decheva A, Nikolov A, Slancheva B, Stoichkova D, Christova E, Shopova E, Hitrova S, Masseva A, Yarakova N, Kraleva I, Takova TS, Dimitrova N, Dobreva A. A study on early-onset neonatal group B streptococcal infection. Akusherstvo I Ginekologiya 2012;51(6):10–21.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 9

P. 953-960 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Suivi neurodéveloppemental à 5 ans des extrêmes prématurés et détection des difficultés sur le plan des fonctions exécutives
  • M. Monnier, L. Jaunin, M. Bickle Graz, C. Borradori Tolsa, P. Hüppi, A. Sancho Rossignol, K. Barisnikov, M. Forcada Guex
| Article suivant Article suivant
  • Impact d’un protocole de sédation avant intubation trachéale en salle de naissance. Pratiques dans deux centres de niveau III
  • E. Walter-Nicolet, C. Zanichelli, S. Coquery, P. Cimerman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.