Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’ajout d’anthracyclines en traitement de rattrapage ne permet pas d’éradiquer la maladie résiduelle médullaire dans le neuroblastome de haut risque - 10/09/14

Doi : 10.1016/j.oncohp.2014.07.005 
F. Chambon a, b, c, A. Tchirkov c, d, E. Merlin a, b, B. Pereira e, E. Rochette a, b, S. Ducassou f, C. Piguet g, V. Gandemer h, P. Schneider i, H. Rubie j, J. Kanold a, b, c,
a Centre régional de cancérologie et thérapie cellulaire pédiatrique, hôpital Estaing, CHU de Clermont-Ferrand, 63003 Clermont-Ferrand, France 
b Inserm–CIC 501, unité Crèche, 63003 Clermont-Ferrand, France 
c Faculté de médecine, Clermont université, université Clermont 1, 63001 Clermont-Ferrand, France 
d EA 4677 ERTICa, service de cytogénétique médicale, CHU de Clermont-Ferrand, 63003 Clermont-Ferrand, France 
e Unité de biostatistiques, délégation à la recherche clinique et l’innovation, CHU de Clermont-Ferrand, 63001 Clermont-Ferrand, France 
f Unité d’hémato-oncologie pédiatrique, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 
g Unité d’hémato-oncologie pédiatrique, CHU de Limoges, 87042 Limoges, France 
h Unité d’hémato-oncologie pédiatrique, CHU de Rennes, 35203 Rennes, France 
i Unité d’hémato-oncologie pédiatrique, CHU de Rouen, 76031 Rouen, France 
j Unité d’hémato-oncologie pédiatrique, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse, France 

Auteur correspondant. Centre régional de cancérologie et de thérapie cellulaire pédiatrique, hôpital Estaing, CHU, BP 69, 1, place Lucie-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Propos

Environ 25 % des enfants atteints de neuroblastome de haut risque et inclus dans le protocole HR-NBL-1/SIOPEN avant 2011 ont reçu une chimiothérapie de rattrapage comprenant des anthracyclines. Nous avons évalué de manière prospective l’efficacité de l’adjonction de ce traitement après le traitement d’induction pour l’éradication de la maladie résiduelle moléculaire dans la moelle osseuse.

Méthodes

Parmi les 26 patients ayant reçu le traitement de rattrapage, le statut de la maladie résiduelle médullaire (transcrits spécifiques TH, Phox2B, DCX) au diagnostic, après l’induction et après les anthracyclines était disponible pour 9 patients.

Résultats

Au total, 66,7 % des patients avaient une maladie résiduelle moléculaire positive dans la moelle après le traitement d’induction vs. 77,8 % après le traitement de rattrapage. La survie à 2ans n’est pas significativement impactée par le statut de la maladie résiduelle après le traitement de rattrapage (p=0,95).

Conclusion

L’impact du traitement de rattrapage par anthracyclines après l’induction sur la maladie résiduelle médullaire n’est pas démontré sur cette petite série de patients. Ceci nécessite d’être étudié sur une plus grande cohorte de patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuroblastome de haut risque, Maladie résiduelle, RT-PCR, Tyrosine Hydroxylase

Keywords : Neuroblastoma, Minimal residual disease, Tyrosine Hydroxylase, RT-PCR


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 3

P. 150-153 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les globules rouges issus des cellules souches in vitro : les futurs acteurs de la transfusion sanguine
  • C. Mazurier, L. Douay
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Barth : le reconnaître, le traiter. Recommandations pour la prise en charge
  • J. Donadieu, C. Rigaud, A.-S. Lebre, R. Touraine, C. Ottolenghi, A. Chabli, P. Charron, M. Rio, P. De Lonlay, D. Bonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.