Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épaisseur cornéenne centrale chez le mélanoderme sénégalais atteint de glaucome primitif à angle ouvert - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.01.007 
M.N. Ndiaye-Sow a, , M. Dieng a, S.M. Seck a, G.A. Agboton a, M. Diakhaté-Diouf a, N.N. Gueye a, A.M. Wane b
a Service d’ophtalmologie, hôpital d’instruction des armées (HIA), hôpital principal de Dakar, BP 3006, Dakar, Sénégal 
b Service d’ophtalmologie, centre hospitalier national universitaire (CHNU) Aristide Le Dantec, 30, avenue Pasteur, BP 3001, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Mesurer l’épaisseur cornéenne centrale (ECC) du mélanoderme sénégalais atteint de glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) et déterminer son influence sur les atteintes fonctionnelles, pressionnelles, optiques et périmétriques.

Patients et méthodes

Nous avons réalisé une étude rétrospective sur les dossiers de patients suivis pour GPAO entre mai et juillet 2012. Nous avons relevé l’ECC mesurée par pachymétrie ultrasonique et les données du premier examen clinique que sont l’acuité visuelle corrigée (AVC), la pression intraoculaire (PIO) mesurée au tonomètre de Goldmann, le rapport du cup-disc vertical (C/D), les résultats du champ visuel automatique selon la classification de Hodapp.

Résultats

Notre échantillon comptait 117 patients soit 234 yeux. L’âge moyen était de 56,53±11,29ans. L’ECC moyenne était de 525,40±39,63μm pour tous les yeux, droits et gauches (p=0,734). L’ECC moyenne était de 521,20±36,20μm chez les femmes et de 526,91±40,79μm chez les hommes (p=0,332). La cornée était plus fine après l’âge de 50ans (p=0,0047) et chez les yeux ayant une AVC<3/10 (p=0,01) ou un C/D8/10 (p=0,043). L’ECC n’influençait pas la fréquence des hypertonies (p=0,16) et des déficits avancés du champ visuel (p=0,33).

Conclusion

L’ECC du glaucomateux sénégalais est indépendante du côté et du sexe mais diminue avec l’âge. Une cornée fine favorise la malvoyance et l’agrandissement de l’excavation papillaire d’où l’intérêt d’une mesure systématique de l’ECC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To measure the central corneal thickness (CCT) in Senegalese melanoderms with primary open angle glaucoma (POAG) and to determine its effect on visual impairment, intraocular pressure, optic nerve and perimetric damage.

Patients and methods

We studied retrospectively the records of patients followed for POAG between May and July 2012. We recorded CCT measured by ultrasonic pachymetry and results of the first clinical examinations, including best-corrected visual acuity (CVA), intraocular pressure (IOP) by Goldmann tonometry, cup-to-disc ratio (C/D), and visual fields by automated perimetry according to the classification of Hodapp.

Results

Two hundred and thirty-four eyes of 117 patients were enrolled. Mean age was 56.53±11.29years and gender ratio was 2.77. Mean CCT was 525.40±39.63μm for all eyes, right and left (P=0.734). Women had a mean CCT of 521.20±36.20μm and men 526.91±40.79μm (P=0.332). Corneas were thinner in patients over 50 years (P=0.0047), in eyes having a CVA<3/10 (P=0.01) or a C/D0.8 (P=0.043). CCT had no correlation with frequency of ocular hypertension (P=0.16) or advanced visual field defect (P=0.33).

Conclusion

CCT of glaucomatous Senegalese is independent of laterality and sex, but decreased with age. A thin cornea is a risk for visual loss and optic cup enlargement, thus the importance of systematic measurement of CCT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épaisseur cornéenne centrale, Glaucome primitif à angle ouvert, Mélanoderme, Pachymétrie

Keywords : Central corneal thickness, Primary open angle glaucoma melanoderm, Pachymetry


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 7

P. 535-539 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de la dacryoIRM 3 T par instillation au dacryoscanner dans le cadre du larmoiement chronique
  • T. Taupin, L. Taief Boudrigua Aicha, E. Baggio, M. Gensburger, J.B. Pialat
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de vision étudiée par mesure comparative de la diffusion de la lumière
  • V. Rzemyk, B. Cochener

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.