Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Protocole de stockage de tissus thyroïdiens provenant de goitres pour analyse transcryptomique - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.211 
J. Botelho 1, , S. Astolfi filho 1, D. Jezini 1, D. Carvalho 1, P. Rodrigues 1, E. Assunção 2
1 Université d’État d’Amazonas, Manaus, Brazil 
2 CHU Adriano Jorge, Manaus, Brazil 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Le goitre reste un important problème de santé publique dans certaines régions de la planète, en particulier en Amérique du Sud et en Afrique. Cette étude discute l’expérience de l’élaboration d’un protocole de collecte et de stockage de fragments de tissu thyroïdien ayant un diagnostic de goitre, pour une étude transcryptomique dans une population où le goitre est endémique.

Matériel et méthodes

On a sélectionné des patients de sexe féminin qui avaient fait un examen de cytologie par PAAF (ponction aspiration à l’aiguille fine) ayant pour résultat la classe II dans la classification de Bethesda, une échographie de la région cervicale compatible avec un goitre et finalement une thyroïdectomie dont le diagnostic histopathologique était de goitre colloïde. Immédiatement après l’exérèse du goitre, on a retiré de chaque lobe, de l’isthme et du lobe pyramidal, des fragments de tissu thyroïdien mesurant environ 1cm2. Ces échantillons ont été placés dans des cryotubes de 2mL dûment identifiés, contenant un conservant d’ARN, qui ont été maintenus dans de la glace carbonique à –4°C, puis stockés à –80°C. Une partie des échantillons a été macérée dans du nitrogène liquide et soumis à extraction de l’ARN total et à purification de l’ARN messager avec des kits spécifiques, puis à confirmation sur gel d’agarose.

Résultats

On a recueilli des fragments de tissu de 17 patientes dont deux ont été exclues après l’histopathologie car il s’agissait d’un carcinome papillifère pour l’une et d’une thyroïdite de Hashimoto pour l’autre. Les 15 échantillons soumis à extraction de l’ARN total et purification de l’ARN messager ont pu être visualisés sur gel d’agarose avec une bande compatible avec l’ARN.

Conclusion

Les résultats obtenus montrent que la méthodologie utilisée est satisfaisante pour monter une histothèque de tissus thyroïdiens, à partir d’échantillons retirés immédiatement après la thyroïdectomie, permettant des études transcryptomiques futures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A107 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépistage ORL systématique des patients éthylo-tabagiques hospitalisés pour sevrage en addictologie
  • E. Babin, L. Robard, Y. Bobot, L. Capdepon, F. Cuny
| Article suivant Article suivant
  • Lambeau fascio-cutané supra-claviculaire sensible : intérêt et technique
  • V. Bastit, O. Choussy, J. Marie, N. Bon-mardion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.