Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Zona ophtalmique : à propos de 5 cas - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.236 
M. Lezreg , S. Rouadi, R. Abada, M. Roubal, M. Mahtar
 Service d’ORL et chirurgie cervico-faciale de l’hôpital 20 août 1953. CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Le zona ophtalmique correspond à l’atteinte de la division ophtalmique du nerf trijumeau lors de la réactivation du virus varicelle-zona resté latent dans le ganglion de Gasser. Environ 10 à 25 % des zonas concernent la région ophtalmique ; il touche plus fréquemment les sujets âgés de plus de 50ans ou immunodéprimés. Les surinfections bactériennes des lésions cutanées sont rares. Des complications oculaires surviennent dans environ 50 % des cas même en cas de traitement antiviral adapté. Des complications non ophtalmologiques peuvent persister, notamment des neuropathies post-zostériennes dont le traitement est difficile. Le but de cette présentation est d’attirer l’attention vers cette pathologie relativement fréquente et d’insister sur la nécessité d’un traitement adapté à court terme et des séquelles à long terme.

Matériel et méthodes

Nous rapportons 5 observations de zona ophtalmique. La sex-ratio H/F est de 3/2. Trois des patients sont âgés de plus de 50ans. Le diagnostic est clinique devant la présentation typique et systématisée des lésions cutanées. La TDM réalisée en cas de suspicion de cellulite avait pour but de rechercher une collection orbitaire ou des parties molles à drainer. L’examen ophtalmologique réalisé a écarté toute atteinte oculaire chez tous patients. Le traitement a consisté en un traitement antiviral (Aciclovir 800mg en 5 prises pendant 7jours et Aciclovir 10mg/kg ×3/j en IV chez la patiente séropositive) en plus des soins locaux cutanés et oculaires et une antibiothérapie en cas de surinfection.

Résultats

Le facteur de risque mis en cause était l’âge chez 3 patients, la dépression chez deux et l’infection à HIV chez une patiente. L’évolution était bonne sous traitement chez tous nos patients, aucun n’a développé de complications oculaires. Les trois patients âgés ont gardé des douleurs post-zostériennes répondant aux antalgique de pallier II pour deux et aux antidépresseurs tricycliques pour le troisième, alors que l’un des sujets jeunes se plaignait surtout de cicatrices dépigmentés.

Conclusion

La prise en charge du zona ophtalmique a une triple mission : limiter l’éruption zostérienne et les complications oculaires, et réduire l’impact des douleurs post-zostériennes. Les antiviraux permettent de remplir parfaitement les deux premiers objectifs, et partiellement le troisième puisqu’ils réduisent mais n’empêchent pas totalement la survenue de douleurs post-zostériennes. Elles ne peuvent plus alors être prises en charge que de façon symptomatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A115-A116 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le lymphome extra-nodal T/Naturel Killer type nasal
  • M. Lezreg, M. Lezreg, R. Abada, S. Rouadi, M. Roubal, M. Mahtar
| Article suivant Article suivant
  • Le cancer différencié de la thyroïde : les facteurs prédictifs de la survenue des récidives
  • I. Brahami, N. Mehtari, E. Boukli hacène, F. Mlata, M. Inal, F. Hadj Allal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.