Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cytoponction à l’aiguille fine des nodules thyroïdiens : corrélation avec les résultats de l’histologie - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.248 
O. Ben gamra , W. Abid, N. Ines, I. Ben ghrib, I. Hariga, C. Mbarek
 Service d’ORL et de CCF de l’hôpital Habib Thamer, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

La pathologie nodulaire de la thyroïde est fréquente et pose un réel problème de santé publique. La cytoponction thyroïdienne est un examen préopératoire devenu essentiel dans la prise en charge de cette pathologie. Le but de notre travail est de préciser la fiabilité de la cytoponction et son intérêt en matière de prise en charge des nodules thyroïdiens.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective sur 12ans (2000–2011) portant sur 800 dossiers de malades opérés au sein de notre service pour un nodule unique ou un goitre multinodulaire. La cytoponction thyroïdienne, pratiquée depuis 2007 était indiquée chez 33 patients devant une taille nodulaire variant entre 1 et 3cm et quelle que soit la taille devant des signes de malignité.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 45,2ans avec des extrêmes allant de 13 à 86ans. La majorité était de sexe féminin avec une sex-ratio de 0,11. Les résultats de la cytologie étaient les suivants : non diagnostiqué (8 cas), bénin (7 cas), lésion vésiculaire de signification indéterminée (4 cas), néoplasme (3 cas), suspect (9 cas) et malin (2 cas). Nous avons noté une concordance entre la cytoponction thyroïdienne et l’examen anatomopathologique définitif dans 14 cas (58,3 %) avec une sensibilité de 60 %, une spécificité de 57,89 %, une valeur prédictive positive de 27,27 % et une valeur prédictive négative de 84,62 %.

Conclusion

La cytoponction thyroïdienne est un examen de plus en plus pratiqué en première intention malgré ses difficultés techniques. La standardisation de son interprétation grâce à la classification de Béthesda a contribué à affiner le choix des patients à opérer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A119-A120 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les microcarcinomes papillaires de la thyroïde : à propos de 64 cas
  • I. Hariga, O. Ben gamra, A. Ben younes, A. Kaabi, W. Abid, C. Mbarek
| Article suivant Article suivant
  • Les goitres compressifs
  • M. Benbakh, N. Bouchareb, A. Elboussaadani, S. Rouadi, M. Roubal, M. Mahtar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.