Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tuberculose extra-ganglionnaire de la sphère ORL - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.254 
I. Barhmi 1, , N. Tazi 2, L. El jahd 2, S. Rouadi 2, R. Abada 2, M. Mahtar 2
1 Service ORL hôpital 20 août, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 
2 Service d’ORL, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Étudier le profil épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif de cette affection et surtout décrire les difficulté diagnostic et thérapeutique.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective ayant porte sur 7 cas de tuberculose ORL extra-ganglionnaire. Nous rapportons sept cas de tuberculose ORL extra-ganglionnaire chez 4 femmes et 3 hommes d’age moyen de 38ans. La maladie a touche le cavum dans 4 cas, les voies lacrymales dans un cas, la thyroïde dans un cas et l’amygdale palatine dans un cas.

Résultats

La présentation clinique était une tuméfaction indolore du cantus interne de l’orbite 1 cas, une obstruction nasale dans 4 cas, une tumefaction cervicale dans 1 cas et une douleur pharyngée dans un cas. La découverte était fortuite dans un cas. Le bilan a comporte une IDR a la tuberculine positive dans trois cas, une radiographie thoracique siège d’infiltrats dans 1 cas, la recherche de bacille de Koch dans les crachats était revenue positive dans un cas. Une tomodensitométrie ORL était pratiquée dans un cas, une échographie cervicale dans 1 cas et l’endoscopie ORL dans 4 cas. Le diagnostic était dans tous les cas histopathologique par la mise en évidence d’un granulome épithelio-gigantocellulaire centre par une nécrose caséeuse. Tous nos patients ont reçu, un traitement antituberculeux avec une évolution favorable après six mois de traitement.

Conclusion

La tuberculose extra-ganglionnaire en ORL pose surtout un problème de diagnostic différentiel d’où la nécessitée d’une confirmation histologique et/ou bactériologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A121-A122 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Notre expérience dans la prise en charge des plaies cervicales avec atteinte chyleuse au urgence ORL
  • E. Rachid, A. Said, A. Redalah, R. Sami, R. Mohamed, M. Mohamed
| Article suivant Article suivant
  • Apport de l’imagerie dans les lymphangiomes kystiques
  • J. Marrakchi, R. Zainine, S. Akkari, H. Chahez, D. Chiboub, N. Beltaief, G. Besbes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.