Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Néoplasmes vésiculaires de la thyroide ; nouvelle stratégie chirurgicale privilegiant l’ambulatoire - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.041 
J. Santini 1, M. Roux , 1, I. Peyrottes 2, S. Lassalle 3, N. Guevara 1, A. Bozec 4
1 IUFC CHU de Nice, Nice, France 
2 Centre Antoine-Lacassagne, Nice, France 
3 CHU, Nice, France 
4 Centre Antoine-Lacassagne, Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Les néoplasmes vésiculaires (NV) représentent plus de 10 % des cytopathologies thyroïdiennes et un consensus existe pour leur prise en charge chirurgicale. Les buts de notre étude sont : d’évaluer le risque de cancer associé au diagnostic de NV dans les conditions actuelles de la cytopathologie dans un centre expert ; d’évaluer le rendement de la biopsie extemporanée (BE) ; de rechercher des corrélations échographie-cytopathologie-histopathologie pour le diagnostic de cancer. Au plan thérapeutique, notre étude a pour but de valider une prise en charge chirurgicale répondant aux recommandations des sociétés savantes et réalisée en ambulatoire.

Matériel et méthodes

Une étude prospective a été menée sur 30 mois sur une cohorte homogène de 70 patients consécutifs opérés et pris en charge par un seul opérateur sénior. Sur cette période, les NV représentent 16 % des indications chirurgicales (70/437). Ont été inclus dans l’étude les nodules thyroïdiens classés Bethesda IV dans la classification 2010 et opérés. La stratégie thérapeutique consistait à réaliser un examen pathologique extemporané permettant une thyroïdectomie totale avec curage du compartiment central dans les cas où le diagnostic de cancer de souche vésiculaire était porté. Les données de l’échographie (échogénicité, présence de microcalcifications, aspect des contours) et de la cytopathologie ont été corrélées au diagnostic pathologique définitif pour rechercher des critères pronostiques du risque de cancer.

Résultats

Un diagnostic de cancer a été retenu à l’examen pathologique définitif dans 16 cas (23 %) ; le type était un carcinome papillaire dans 13 cas (81 %) et un carcinome vésiculaire dans 3 cas. Le diagnostic de cancer n’a été porté par la BE que dans 2 cas (3 % des cas opérés). Il n’a pas été observé de corrélation statistiquement significative entre les données de l’échographie et le risque de cancer pour les nodules de type NV.

Conclusion

Les néoplasmes vésiculaires en cytopathologie sont associés à un risque important de cancer. Le cancer papillaire est le type le plus souvent retrouvé et il est traité de façon optimale par une thyroïdectomie totale avec curage ganglionnaire du compartiment central. La BE ne permet que très rarement de mettre en oeuvre cette stratégie opératoire en un temps .La stratégie nouvelle et pragmatique que nous proposons est de réaliser une lobectomie avec curage du compartiment central unilatéral sans BE et en ambulatoire (si les conditions médicales et réglementaires sont réunies). L’indication d’une reprise chirurgicale pour totalisation sera discuté en RCP et concernera une minorité des patients. Les patients sont informés de cette prise en charge possible en 2 temps qui est déjà la situation habituelle pour les cancers de souche vésiculaires diagnostiqués NV en cytopathologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A13 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation d’une version française de 2 questionnaires d’audition spatiale (Le SSQ et le SHQ)
  • C. Richard, A. Pauzie, S. Tingrali, A. Moulin
| Article suivant Article suivant
  • La chirurgie thyroïdienne est-elle sure et réalisable en chirurgie ambulatoire ? (aspects techniques, présentation vidéo)
  • J. Santini, R. Gauchier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.