Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diplégie laryngée : l’élément clé d’une pathologie neurologique - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.285 
L. Plisson , V. Patron
 CHU de Caen, Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Décrire une étiologie familiale de diplégie laryngée : la neuropathie de type Charcot-Marie Tooth 2C.

Matériel et méthodes

Nous rapportons un cas familial de neuropathie de type Charcot-Marie Tooth 2C à l’origine d’une diplégie laryngée chez un patient et sa fille. Au travers de ce cas clinique nous précisons les manifestations cliniques de cette pathologie, en particulier sur le plan ORL. Puis, nous en discutons la prise en charge.

Résultats

Cette neuropathie axonale à transmission autosomique dominante est liée à la mutation du gène TRPV4. Elle touche les neurones moteurs et sensoriels périphériques. Les troubles de la marche liés à l’atrophie musculaire périphérique sont le plus souvent les premiers signes de la maladie. Ils s’associent fréquemment à une paralysie bilatérale des cordes vocales, à une atteinte des muscles respiratoires, et sont parfois accompagnés d’une surdité de perception. Sur le plan ORL la prise en charge est essentiellement symptomatique, visant à maintenir, autant que possible, les fonctions de respiration, de déglutition et de phonation.

Conclusion

Treize pour cent des diplégies laryngées ont pour origine une pathologie neurologique. La neuropathie de type Charcot Marie Tooth 2C est une étiologie à ne pas méconnaître. Les manifestations ORL sont un élément clé du diagnostique neurologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A131 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des plaintes de dysphonie chez des patients n’ayant pas un usage professionnel de la voix
  • J. Botelho, S. Ribeiro, V. Oliveira, J. Alcântara limeira, A. Soares, M. Alencar
| Article suivant Article suivant
  • La prothèse dentaire, un corps étranger œsophagien dangereux : à propos de 14 cas
  • R. Deguenonvo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.