Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fracture du manche du marteau : intérêt des reconstructions volumiques au scanner de la chaîne ossiculaire - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.315 
F. Cyna gorse
 CSE PARIS, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

La fracture du manche du marteau est une cause de surdité brutale post traumatique de transmission à tympan normal. Le but de l’étude est de montrer que le scanner avec reconstruction volumique de la chaîne ossiculaire permet de réaliser ce diagnostic.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective reprenant les dossiers de 6 patients, 3 hommes et 3 femmes âgés de 31 à 59ans ; moyenne d’âge 45ans, ont consulté leur ORL pour surdité brutale survenue après une manœuvre auriculaire du méat acoustique externe dans 5 cas et du tragus dans 1 cas, réalisée sous la douche ou juste après. Ces patients ont tous bénéficié d’un audiogramme qui a mis en évidence une surdité de transmission unilatérale. Tous les patients ont bénéficié d’un scanner avec reconstructions volumique des chaînes ossiculaires et reconstructions MIP (maximum intensity projection). Ces patients ont tous bénéficié d’un audiogramme qui a mis en évidence une surdité de transmission unilatérale. Tous les patients ont bénéficié d’un scanner avec reconstructions volumique des chaînes ossiculaires et reconstructions MIP (maximum intensity projection).

Résultats

Le scanner réalisé en acquisition volumique ne montre pas les causes habituelles de surdité de transmission. La lecture standard des images en coupe axiale et coronale ne montrait dans aucun cas d’anomalie significative. La réalisation systématique de reconstructions volumiques a permis de montrer dans 100 % des cas la verticalisation du manche du marteau. Cette anomalie est bien visible en comparaison avec le côté sain. Dans un deuxième temps la fracture était retrouvée sur les coupes coronales en reconstruction MIP puis sans les reconstructions. Tous ces patients ont été opérés et les fractures ont été confirmées dans 100 % des cas.

Conclusion

Les reconstructions volumiques de la chaîne ossiculaire sont utiles au diagnostic de fracture du manche du marteau.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A141 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse et facteurs prédictifs d’échec d’ossiculoplasties par prothèse en titane
  • L. Manfredi, C. Nowak, J. Nevoux, S. Bobin
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison de prothèses stapédiennes : une analyse prospective des résultats audiométriques obtenus après stapédotomie par piston téflon et piston Soft-CliP®
  • M. Montava, C. Curto faïs, J. Mancini, M. Collin, M. Sanjuan, J. Lavieille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.