Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’otospongiose évoluée - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.326 
J. Marrakchi , R. Bechraoui, S. Meherzi, F. Rabaoui, M. Ben amor, R. Zainine, N. Beltaief, G. Besbes
 Service d’ORL La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’otospongiose est une ostéodystrophie de la capsule otique. La forme évolutive est rare et très handicapante. Sa fréquence varie de 0,6 à 22 %.

But

Établir le profil épidémiologique, clinique et paraclinique de l’otospongiose évoluée et évaluer la place de la chirurgie dans la prise en charge thérapeutique de l’otospongiose évoluée.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective portant sur 54 malades, soit 59 oreilles, opérées pour une otospongiose évoluée (stade IV de la classification audiométrique d’Aubry) dans notre service, colligées sur une période de 15ans (1997–2011).

Résultats

Notre série comportait 10 hommes et 44 femmes. L’âge moyen était de 43ans. Le délai moyen de consultation était de 5,1ans. L’hypoacousie était le motif de consultation dans tous les cas. Les acouphènes ont été retrouvés dans 87 % des cas. Le tympan était normal dans 94 % des cas. L’audiométrie tonale a objectivé une surdité mixte à prédominance transmissionnelle dans tous les cas. La moyenne en CA, CO et le rinne préopératoires étaient respectivement de 81,71dB, 47,05dB et 33,08dB. Un scanner des rochers a été réalisé chez 22 malades. Un stade III a été noté dans sept cas. Tous les malades ont été opérés par voie intraméatique. Une platinotomie a été réalisée dans 93 % des cas. Tous les malades ont eu un audiogramme postopératoire à 3mois. La CA moyenne était de 50,51dB et la CO moyenne de 36,63dB. Le rinne résiduel postopératoire était de 13,91dB en moyenne. La fermeture du rinne a été obtenue dans 28 cas (47 %). Une amélioration de la CO a été notée dans 52 % des cas avec un gain moyen de 9dB. Cinq échecs fonctionnels ont été notés. Un appareillage a été indiqué dans cinq cas.

Conclusion

La chirurgie platinaire des formes évoluées de l’otospongiose reste la meilleure alternative thérapeutique de première intention, qu’elle soit suivie d’une aide auditive conventionnelle ou pas. Il s’agit d’un moyen simple, peu coûteux qui n’affecte pas les résultats d’une implantation cochléaire secondaire si elle s’avère nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A145 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Schwannome du nerf facial : rapport de 16 cas
  • H. Jia, J. Yang, Z. Wang, Q. Huang, Z. Zhang, H. Wu
| Article suivant Article suivant
  • Otite externe nécrosant : série de cas
  • L. Beddar, N. Yahi ait mesbah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.