Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Otite externe nécrosant : série de cas - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.327 
L. Beddar 1, , N. Yahi ait mesbah 2
1 Hôpital central de l’arme, Alger, Algérie 
2 EPH KOUBA, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’otite externe nécrosante est une pathologie infectieuse développée à partir du CAE, réalisant un processus nécrotique extensif en profondeur. Elle reste une maladie grave et peut mettre en jeu le pronostic vital. Le but de notre étude est de rechercher les facteurs prédictifs d’une évolution défavorable.

Matériel et méthodes

Nous rapportons une étude prospective multicentrique avec une cohorte de 50 patients souffrant d’OEN locale ou centrale sur une période de quatre ans, les différents aspects cliniques, biologiques, histologiques, radiologiques, radio isotopiques, thérapeutiques et évolutifs sont observés et analysés. Les moyens de surveillance et les critères de guérison reposaient sur un faisceau d’arguments cliniques (otalgie, granulome), biologiques (VS), radiologique (IRM) et radio isotopiques (scintigraphie au gallium67).

Résultats

L’évolution était favorable dans 68 % et défavorable dans 32 % : une mortalité de 16 %, des récidives dans 16 % et des séquelles dans 14 %. Les facteurs prédictifs de mauvais pronostiques sont : l’âge avancé, le délai diagnostique allongé, l’ancienneté du diabète, l’extension (antérieure, médiale, endocrânienne et la bilatéralisation), l’atteinte des nerfs mixtes (la PF ne semble pas influencer le pronostic), la non identification du germe, les formes fongiques et enfin la mauvaise observance.

Conclusion

L’évolution favorable de l’otite externe nécrosante est assurée par un diagnostic précoce, un acharnement pour l’identification du germe et une thérapeutique adaptée et prolongée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A145 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’otospongiose évoluée
  • J. Marrakchi, R. Bechraoui, S. Meherzi, F. Rabaoui, M. Ben amor, R. Zainine, N. Beltaief, G. Besbes
| Article suivant Article suivant
  • Index

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.