Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Imagerie des mucocèles nasosinusiennes - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.355 
J. Marrakchi , S. Meherzi, B. Rim, S. Akkari, M. Ben amor, R. Zainine, N. Beltaief, G. Besbes
 Service d’ORL La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Les mucocèles sont des pseudo-tumeurs bénignes rares. Elles ont une tendance extensive et évolutive. Elles peuvent entraîner la distension, voire la destruction des parois osseuses. Le but de ce travail est d’étayer les caractéristiques sémiologiques en imagerie tomodensitométrique (TDM) et imagerie par résonance magnétique (IRM) des mucocèles naso-sinusiennes, de préciser leur apport dans les bilans topographique et étiologique.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective à propos de 34 cas de mucocèles nasosinusiennes traitées dans notre service sur une période de 9ans (2004–2012).

Résultats

Il s’agit de 24 hommes et 10 femmes avec une sex-ratio de 2,4. L’âge moyen était de 44,5ans. Le délai de consultation moyen était de 9mois. Le tableau clinique était dominé par les signes oculo-orbitaires (52 %). La TDM du massif facial a été réalisée dans tous les cas. La mucocèle était isodense dans 56 % des cas. Une prise de contraste périphérique a été notée dans 30 % des cas. L’aspect soufflé et lysé des parois osseuses a été retrouvé dans tous les cas. L’IRM réalisée dans 19 cas, a montré une lésion en hyposignal T1 dans 36 % des cas, hypersignal T2 dans 52 % des cas. Les localisations éthmoïdales et fronto-ethmoidales étaient les plus fréquentes. L’extension orbitaire a été retrouvée dans 67 % des cas et l’extension endocrânienne dans 8 % des cas. Le caractère surinfecté de la mucocèle a été suspecté dans 2 cas. Une étiologie a été retrouvée dans 14 % des cas (polypose nasosinusienne=2 cas, concha bullosa=1cas, cloisonnement sinusien=1 cas, obstruction du canal nasofrontal=1 cas).

Conclusion

La TDM constitue un examen clé au diagnostic positif et au bilan d’extension des mucocèles naso-sinusiennes. L’IRM est d’un grand apport en cas de doute diagnostique (positif et étiologique) et pour une meilleure étude de l’extension orbitaire et intracrânienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A154 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les mucocèles nasosinusiennes : éthiopathogénie
  • J. Marrakchi, H. Hachicha, R. Bechraoui, M. Chaabouni, R. Zainine, M. Ben amor, N. Beltaief, B. Ghazi
| Article suivant Article suivant
  • Intérêts et limites de la chirurgie endonasale dans le traitement des papillomes inverses
  • J. Marrakchi, R. Zainine, S. Meherzi, A. Mediouni, F. Rabaoui, M. Ben amor, N. Beltaief, G. Besbes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.