Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les paralysies faciales périphériques de l’enfant - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.383 
M. Benbakh , Z. Chafiki, A. Elboussaadani, R. Abada, M. Roubal, M. Mahtar
 Chu Ibn Rochd, Casablanca, Morocco 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Décrire les particularités cliniques et étiologiques de la paralysie faciale chez l’enfant.

Matériel et méthodes

Notre travail est une étude rétrospective, portant sur 35 cas de patients âgé de moins de 15ans présentant une paralysie faciale périphérique colligé dans le service d’ORL de janvier 2009 au décembre 2013. Nous avons analysé les données épidémiologiques, cliniques, les étiologies, le traitement et l’évolution des paralysies faciales périphériques de l’enfant.

Résultats

L’âge moyen dans notre série est de 6ans, avec une prédominance masculine (sex ratio = 2). Le coté droit de la face a été touchée dans 66 % des cas. Le grade III de house et Brakmann est le plus fréquent (43 %). Les principales étiologies retrouvées sont: paralysie faciale à frigore (20 cas), cholésteatome de l’oreille moyenne compliqué de paralysie faciale (6 cas), fracture du rocher (5 cas), otite moyenne aigue compliquée de paralysie faciale (2 cas), traumatismes obstétrical (2 cas). Tous les patients ont été traités médicalement par une corticothérapie à la dose de 1mg/kg/j, une kinésithérapie faciale et des soins oculaires. Le traitement chirurgical était réalisé chez 6 cas. L’évolution était bonne dans 90 % des cas.

Conclusion

La PF à frigore domine les étiologies de la PF de l’enfant. Chez le nouveau né le diagnostic positif et étiologique est encore plus difficile d’ou la nécessité d’une collaboration multidisciplinaire pour améliorer la prise en charge de cette affection chez l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A161 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les rhinoplasties par voie endonasale
  • M. Benbakh, T. Oubahmane, R. Abada, S. Rouadi, M. Roubal, M. Mahtar
| Article suivant Article suivant
  • Nouvelle mutation du gène GJB2 (c.405delC) responsable de surdité autosomique récessive découverte chez deux familles tunisiennes
  • R. Zainine, Z. Riahi, H. Hachicha, R. Bechraoui, M. Ben Amor, N. Beltaief, S. Abdelhak, G. Besbes, J. Marrakchi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.