Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet des variables individuelles et environnementales sur les résultats post-implantation chez l’enfant - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.386 
A. Berland 1, , N. Cochard 2, M. Calmels 2, M. Guidetti 3, P. Barone 4, O. Deguine 2
1 URI Octogone EA 4156/CerCo CNRS UMR 5549, Toulouse, France 
2 CHU Purpan, Toulouse, France 
3 URI Octogone EA 4156, Toulouse, France 
4 CerCo CNRS UMR 5549, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Explorer les liens entre cognition, perception et développement du langage, chez des enfants sourds implantés depuis au moins trois ans. Notre hypothèse était que certaines caractéristiques des enfants et de leurs familles (âge à l’implantation, capacités cognitives, participation familiale…) expliqueraient la variabilité des résultats.

Matériel et méthodes

Étude monocentrique réalisée avec 26 enfants sourds profonds pré-linguaux, implantés en moyenne à 27 mois, et âgés de 6 à 10ans. Les résultats perceptifs post-implantation ont été mesurés à partir d’une épreuve de reconnaissance de mots monosyllabiques (PBK), d’une échelle de performance auditive (CAP) et d’une tâche d’identification de sons du quotidien. Les résultats langagiers ont été obtenus à partir d’une évaluation du niveau lexical (EVIP) et syntaxique en réception (E.C.O.SS.E). L’intelligibilité a été mesurée à l’aide de l’échelle de Nottingham (SIR). Ces variables ont été mises en lien avec leurs résultats à des épreuves cognitives (planification, attention visuelle, mémoire visuelle, auditivo-visuelle et narrative, issues de la NEPSY), leurs caractéristiques démographiques et auditives, ainsi que leurs scores à l’échelle de participation familiale.

Résultats

Les enfants implantés présentent des capacités perceptives et langagières retardées, même après 6ans en moyenne d’expérience auditive. Cependant, l’hétérogénéité de leurs résultats est notable (ex. retard syntaxique médian = 30,78, σ = 33,57). Les capacités cognitives non-verbales sont liées aux résultats perceptifs :

– L’attention visuelle est corrélée aux capacités perceptives de mots monosyllabiques (PBK : rs = 0,42, p < 0,05) ;

– La mémoire visuelle est corrélée aux capacités perceptives dans leur ensemble (PBK :rs = 0,54, p < 0,01; CAP:  0,51, p < 0,01), ainsi qu’à l’intelligibilité de la parole (rs = 0,44, p < 0,05).

L’implication familiale est positivement corrélée aux scores perceptifs (PBK: rs=0,52, p < 0,05 ; CAP : rs=.70, p < 0,001), au niveau d’intelligibilité (SIR : rs=0,43, p < 0,05) ainsi qu’aux épreuves cognitives verbales (mémoire auditivo-visuelle et mémoire narrative : p < 0,001), et inversement corrélées aux scores langagiers (retard lexical: rs=–0,69, p < 0,001, et syntaxique : rs=–0,64, p < 0,005). Par ailleurs, les enfants ayant bénéficié en pré-implantation de l’oral accompagné d’une gestualité signifiante obtiennent de significativement meilleurs résultats à l’épreuve de syntaxe en réception (z=–2,14; p < 0,05) et de sensiblement meilleurs résultats au PBK (z=–1,95 ; p = 0,051), que les enfants soumis à de l’oral seul.

Conclusion

De nombreux facteurs peuvent expliquer les différences interindividuelles des résultats de l’implant cochléaire. Leur connaissance nous permet d’améliorer la prise en charge individuelle et familiale des enfants sourds implantés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A162-A163 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome d’immunodéficience primaire révélé par des infections ORL itératives
  • B. Derradji, D. Kanoun, N. Ait mesbah, N. Ait mesbah
| Article suivant Article suivant
  • L’ingestion de corps étranger chez l’enfant : étude rétrospective de 116 cas
  • M. Belarbi, A. Bourrahouat, I. Ait sab, M. Sbihi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.