Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kyste hydatique parotidien primitif. À propos d’ un cas - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.389 
L. Sellah , M. Gouadni, M. Bouali, M. Mehadji
 EHU 1er novembre, Oran, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Le kyste hydatique primitif de la parotide (KHP) reste une affection exceptionnelle et une localisation inhabituelle du kyste hydatique, même dans les pays où l’hydatidose sévit à l’état endémique. Bien que rare, le kyste hydatique doit être évoqué devant une masse kystique parotidienne, en zone d’endémie

Matériel et méthodes

Nous rapportons un cas de kyste hydatique primitif de la parotide chez un garçon de 12ans d’origine rurale qui a été admis pour une masse isolée et rénitente de la région parotidienne. L’echographie avait confirmé la nature kystique de la masse. Au scanner, la tumeur n’était pas rehaussée par l’injection de produit de contraste iodé. Le traitement chirurgical avait consisté en une kystectomie totale. Le diagnostic a ete soupçonne en per opératoire par l’aspect macroscopique du kyste et confirmé par l’etude histologique de la piéce opératoire. Le patient était exempt d’autres localisations (pulmonaire et abdominale). Les suites opératoires étaient simples dans tous les cas. La surveillance à distance, échographique, et immunologique, n’a décelé aucune récidive.

Résultats

Malgré sa rareté, le kyste hydatique parotidien doit etre integré dans les diagnostics differentiels des lésions kystiques parotidennes surtout dans les pays d’endémie d’hydatidose. Le diagnostic peut etre difficil en préopératoire. L’échographie est l’examen de première intention, il est complété par un scanner ou mieux une IRM. Une fois le diagnostic confirmé, la radiographie pulmonaire et l’échographie abdominopelvienne recherchent d’autres localisations. La résection chirurgicale est le traitement de choix.

Conclusion

Bien que les tuméfactions parotidiennes soient rares chez l’enfant, elles représentent une grande variété de diagnostics histologiques. Le kyste hydatique doit être évoqué devant une masse kystique parotidienne, en zone d’endémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A163-A164 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thrombose du sinus latéral d’origine otogène chez l’enfant : à propos de 3 cas
  • M. Lezreg, M. Chenguir, R. Abada, S. Rouadi, M. Roubal, M. Mahtar
| Article suivant Article suivant
  • Dilatation des sténoses caustiques œsophagiennes chez l’enfant
  • J. Mansouri, K. Chikh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.