Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation d’un traitement par ganciclovir dans le cadre de la surdité congénitale à cytomégalovirus dans un modèle de souris - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.054 
I. Boujemla
 Hôpital Robert-Debré, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’infection materno-fœtale à cytomégalovirus (CMV) est la première cause infectieuse de malformation congénitale, de retard mental et de surdité. Elle représente 1 % des naissances vivantes. La surdité est la plus fréquente de ces séquelles. Le dépistage systématique de l’infection à CMV chez les femmes enceintes n’est pas recommandé devant l’absence de thérapeutiques préventives et curatives validées. Le Ganciclovir® est utilisé chez les enfants infectés et symptomatiques à la naissance. Ce travail de recherche a pour but d’établir un modèle de protocole thérapeutique par Ganciclovir® dans l’infection materno-fœtale au MCMV chez des souriceaux nouveau-nés et d’évaluer son efficacité sur le taux de survie, les seuils auditifs et les lésions tissulaires. Une partie de ce travail a consisté également à étudier la pharmacocinétique et la tolérance de cette molécule.

Matériel et méthodes

Trois groupes de souriceaux infectés in utéro par le MCMV ont bénéficié d’un traitement par Ganciclovir® avec des durées de traitement de 1, 3 et 5 semaines. Le groupe témoin était constitué par des souriceaux infectés non traités. L’audition a été évaluée à différents âges (3, 6 et 9 semaines de vie) par la réalisation de potentiels évoqués auditifs. Des analyses par PCR et par immunohistochimie ont été effectuées pour comparer les lésions entre les groupes traités et contrôles.

Résultats

Il n’a pas été démontré de différence significative sur le taux de survie entre les groupes traités et témoins (p>0,05). Le traitement par Ganciclovir® n’a pas amélioré la survie des souriceaux infectés mais ne pèse pas sur la mortalité des souriceaux. Cependant, le traitement antiviral a montré un effet positif significatif sur la limitation de la baisse des seuils auditifs à 6 et 9 semaines, en particulier pour les traitements prolongés (3 et 5 semaines) par rapport au groupe témoin. (p<0,05). À l’inverse, le traitement court n’a pas permis de freiner la dégradation auditive chez le souriceau au-delà de 3 semaines : il n’y pas de différence significative des seuils auditifs par rapport au groupe sans traitement à 9 semaines. Sur le plan anatomopathologique, un immunomarquage au MCMV a été obtenu dans les différentes structures étudiées chez les souriceaux (viscères, cerveaux et cochlées). Une atteinte des différentes lignées sanguines est observée dans les groupes de souris traités par la molécule antivirale.

Conclusion

Un effet bénéfique du Ganciclovir a été démontré lors d’une administration prolongée dans le cadre de la surdité congénitale à MCMV avec une amélioration des seuils auditifs lors de l’instauration du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A18 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité du traitement par valganciclovir (Rovalcyte®) dans l’atteinte auditive lors de l’infection congénitale à cytomégalovirus (CMV). Étude préliminaire
  • S. Yildiz, M. Parodi, L. Laccourreye, J. Magny, E. Garabédian, N. Loundon
| Article suivant Article suivant
  • Implantation cochléaire des enfants aux antecedents d’infection congenitale par le CMV : résultats et impacts des anomalies cérébrales associées
  • N. Teissier, N. Noel-petroff, J. Bestel, M. François, P. Viala, T. Van den abbeele

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.