Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Préservation de la motricité du muscle trapèze lors des évidements ganglionnaires cervicaux : étude anatomique et fonctionnelle - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.079 
M. Gavid , J. Prades, A. Asanau, A. Mayaud
 CHU Hôpital Nord, Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’objectif de ce travail a été d’étudier les modalités de l’innervation motrice du muscle trapèze par le nerf accessoire et par les racines nerveuses du plexus cervical lors d’évidements ganglionnaires cervicaux.

Matériel et méthodes

Dans un premier temps, des dissections cervicales sur cadavre ont été réalisées sous microscope opératoire afin de mettre en évidence les anastomoses entre le nerf accessoire et le plexus cervical. Dans un deuxième temps, ce travail a permis d’analyser 20 enregistrements électromyographiques réalisés au cours d’évidements ganglionnaires bilatéraux. Pour chaque patient inclus, la branche trapézienne du nerf accessoire et les racines C3 et C4 du plexus cervical ont été préservées et disséquées. Ces branches nerveuses ont été stimulées à 1mA. Un enregistrement électromyographique a été réalisé par trois électrodes transcutanées insérées chacune dans un des trois faisceaux du muscle trapèze (Système NIM Medtronic).

Résultats

Vingt-trois dissections cervicales sur 12 cadavres ont pu être réalisées. Elles ont permis de mettre en évidence des anastomoses entre la branche trapézienne et les racines C3 ou C4 du plexus cervical dans respectivement 47 % et 65 % des cas. L’analyse électromyographique peropératoire des 10 patients a permis de montrer que la stimulation de la branche trapézienne entraînait une contraction des trois faisceaux du muscle trapèze dans 100 % des cas. La stimulation de la racine cervicale C3 était responsable d’une contraction musculaire dans 22 % des cas et la stimulation de C4 dans 22 % des cas. Chez un patient, les stimulations à la fois de C3 et de C4 étaient à l’origine d’une contraction du muscle trapèze. Au total, une motricité trapézienne est assurée par le plexus cervical chez 30 % des patients analysés.

Conclusion

De nombreuses anastomoses anatomiques sont présentes entre les racines du plexus cervical et la branche trapézienne du nerf accessoire. Ces anastomoses peuvent être sensitives et/ou motrices. Sur le plan électromyographique, une motricité trapézienne a été mise en évidence dans 30 % des anastomoses entre le plexus cervical (C3 et/ou C4) et la branche trapézienne du nerf accessoire. La faible proportion de réponses motrices lors des stimulations des racines cervicales souligne donc l’importance de la préservation de la branche trapézienne du nerf accessoire pour la conservation d’une bonne mobilité de l’ensemble de l’épaule lors des évidements ganglionnaires cervicaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A27-A28 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation prospective de la relation entre précarité, qualité de vie et état nutritionnel chez le patient atteint d’un cancer des voies aéro-digestives supérieures
  • R. Pastourel, L. Gilain, V. Dupuch, T. Mom, Y. Boirie, N. Saroul
| Article suivant Article suivant
  • Représentation mentale de l’anatomie cochléaire : lien entre l’expérience chirurgicale et l’axe d’insertion lors de l’implantation cochléaire
  • R. Torres, G. Kazmitcheff, J. bensimon, E. Ferrary, Y. Nguyen, O. Sterkers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.