Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Représentation mentale de l’anatomie cochléaire : lien entre l’expérience chirurgicale et l’axe d’insertion lors de l’implantation cochléaire - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.082 
R. Torres 1, 3, 4, , G. Kazmitcheff 1, 3, 4, J. bensimon 2, 3, 4, E. Ferrary 1, 3, 4, Y. Nguyen 1, 3, 4, O. Sterkers 1, 3, 4
1 AP–HP, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, département d’otologie, implants auditifs et chirurgie de la base du crâne, 75013, Paris, France 
2 Sorbonne Universités, UPMC University Paris 06, UMR_S 1159, « Réhabilitation chirurgicale mini-invasive et robotisée de l’audition », 75005, Paris, France 
3 Inserm UMR_S 1159, « Réhabilitation chirurgicale mini-invasive et robotisée de l’audition », 75018 France 
4 Cabinet de radiologie, 106, bis rue Lourmel 75015 Paris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

La cochlée est une structure tridimensionnelle ne disposant pas de repère permettant de définir précisément la direction du tour basal. Une bonne représentation mentale permettrait une approximation de l’axe optimal d’insertion de l’implant cochléaire, afin de diminuer le traumatisme dans le tour basal. Le but du travail est d’étudier si l’axe d’insertion idéal est dépendant de l’expérience chirurgicale.

Matériel et méthodes

Une mastoïdectomie et une tympanotomie postérieure ont été réalisées sur 5 rochers artificiels (Phacom, Allemagne ; Collin, France) de morphologie différentes (4 adultes, 1 pédiatrique). Ces rochers ont bénéficié d’une imagerie cone-beam. (1) Sur chacun des rochers, il a été demandé à 17 chirurgiens (3 confirmés, 7 CCA, 7 internes) de choisir le point d’entrée dans la cochlée par rapport à la fenêtre ronde pour une implantation (supérieur, antérieur, antéro-inférieur, inférieur, fenêtre ronde). (2) Il leur a été demandé d’aligner une pointe droite sur l’axe d’insertion considéré comme optimal dans la rampe tympanique. L’orientation de la pointe dans l’espace (plans coronal et axial) a été mesurée en aveugle à l’aide du système Digipointeur (Collin, France). L’axe pointé par le chirurgien a été comparé à l’axe le plus proche du centre de la rampe tympanique du tour basal en prenant en compte la position par le nerf facial (défini sur l’imagerie). L’approximation de l’axe idéal par chaque chirurgien a été analysée pour estimer la qualité de la représentation mentale des chirurgiens. Un test de Mann–Whitney a été réalisé.

Résultats

Le point d’entrée a été le suivant : supérieur (n=9), antérieur (n=10), antéro-inférieur (n=7), inférieur (n=12), fenêtre ronde (n=42). L’approximation de la trajectoire des chirurgiens confirmés sur les coupes axiales (9±9,1°, n=3) et coronales (6±5,6°, n=3) est meilleure par rapport aux CCA (n=7 ; 17±10,14°, p=0,001 en axial et–14±11°, p=0,005 en coronal) et par rapport aux internes (n=7 ; 17±8,7°, p=0,004 en axial ;–17±10,4°, p=0,001 en coronal). Il n’y a pas de différence entre les CCA et les internes. L’erreur d’approximation sur le plan coronal (20±12°, p=0,01, n=9) est plus élevée lors du choix d’un point d’entrée supérieur par rapport à la fenêtre ronde.

Conclusion

Les chirurgiens confirmés possèdent une meilleure approximation de l’axe idéal d’insertion. Cette approximation a pu être évaluée pour la première fois grâce à un système de navigation. Un point d’entrée choisi au-dessus de la fenêtre ronde traduit une représentation mentale incorrecte et mène systématiquement à une mauvaise estimation de l’axe d’insertion des implants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A29 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Préservation de la motricité du muscle trapèze lors des évidements ganglionnaires cervicaux : étude anatomique et fonctionnelle
  • M. Gavid, J. Prades, A. Asanau, A. Mayaud
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des forces d’insertions de trois techniques d’insertions dans un modèle anatomique de scala tympani
  • Y. Nguyen, G. Kazmitcheff, D. De seta, M. Miroir, E. Ferrary, O. Sterkers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.