Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation multicentrique du traitement endoscopique du neuroblastome olfactif - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.089 
L. De gabory 1, , P. Bastier 1, B. Verillaud 2, G. Mortuaire 3, E. Serrano 4, S. Vergez 4
1 CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
2 AP–HP Lariboisière, Paris, France 
3 CHRU Lille, Lille, France 
4 CHU de Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Évaluer l’efficacité carcinologique et la morbidité du traitement endoscopique endonasal du neuroblastome olfactif (NBO).

Matériel et méthodes

Étude rétrospective multicentrique incluant les patients porteurs d’un NBO pris en charge en première main par voie endoscopique. La période d’inclusion débutait variablement en fonction des centres d’inclusion et se terminait le 31/12/2012. Les classifications de Dulguerov (UICC2012) et de Kadish ont été utilisées. Les données démographiques, thérapeutiques, histologiques, de morbidité et l’évolution de la maladie ont été rapportées. La méthode de Kaplan–Meier a été utilisée pour le calcul des taux de survie.

Résultats

Trente-sept patients ont été inclus d’un âge moyen de 54,8±18,2ans. On retrouvait selon la classification de Dulguerov 9 T1, 9 T2 dont 1 N2, 12 T3 et 7 T4 dont 2 N1 et 1 N2. Selon la classification de Kadisch, 7 patients étaient de grade A, 11 de grade B et 19 de grade C. Tous les autres patients étaient N0M0. Le pédicule d’insertion était dans 21 cas dans la fente olfactive, 7 dans l’ethmoïde, 5 sur le cornet moyen, 2 sur le cornet supérieur, 1 sur le septum et 1 dans le sinus maxillaire. La durée moyenne d’hospitalisation était de 7,4±5,3jours. La base du crâne a nécessité une reconstruction dans 23 cas : 18 en multicouche (fascia±graisse) et 5 en monocouche (graisse abdominale). Le grade histologique de Hyams était renseigné pour 31 patients : 5 grade 1, 15 grade 2, 8 grade 3, 3 grade 4. Les recoupes étaient positives dans 6 cas sur 28 renseignés. Trente-deux patients ont reçu une radiothérapie adjuvante sur T, 13 patients ont reçu une chimiothérapie (7 néoadjuvantes, deux néoadjuvantes et adjuvantes et 4 adjuvantes). Dix patients sur 33 ont présenté une ou plusieurs complications de la chirurgie (4 méningites, 3 saignements, 2 lésions du nerf sous-orbitaire) ayant nécessité une reprise chirurgicale chez 3 patients. Le suivi moyen était de 38,1±23,6 mois. Le taux de récidives était de 16,2 % (6 patients) dans un délai de 46,4±12mois (2 intracrâniennes, 2 ganglionnaires, 1 métastatique, et 1 multisite). Trois patients ont eu une chirurgie de rattrapage suivie d’une radiothérapie, 1 une radiothérapie seule, 1 une chimiothérapie seule à visée curative et 1 un traitement palliatif. Quatre patients ont présenté une poursuite évolutive après récidive, 2 patients après le traitement initial. Cinq décès sont survenus au cours du suivi dont 1 lié à la survenue d’un ostéosarcome radio-induit. Les survies globales et spécifiques tous stades confondus étaient respectivement de 84 % et 86,5 % à 3ans.

Conclusion

Ces résultats semblent montrer que la voie endoscopique a une efficacité carcinologique comparable aux voies externes à délais de suivi équivalents et propose une offre de soins à faible morbidité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A32 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’exclusion de l’oreille moyenne dans la chirurgie de l’implant cochléaire : indications et résultats
  • D. Bernardeschi, I. Mosnier, B. Meyer, D. Bouccara, E. Ferrary, O. Sterkers
| Article suivant Article suivant
  • Traitement endoscopique des granulomes à cholestérine de l’apex pétreux : intérêt du lambeau nasoseptal dans le maintien d’une voie de drainage perméable
  • M. Ciniglio Appiani, B. Verillaud, A. Karligkiotis, P. Castelnuovo, P. Herman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.