Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’atteinte vestibulaire chez les enfants présentant une infection congénitale a cytomégalovirus - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.111 
S. Bernard
 Hôpital Robert-Debré, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’infection congénitale à cytomégalovirus (CMV) est la première cause infectieuse de retard psychomoteur et de surdité chez l’enfant. La fréquence de l’atteinte auditive chez les enfants ayant présenté une fœtopathie à CMV suggère un tropisme du CMV pour l’oreille interne. Cependant, les troubles de l’équilibre induits par le CMV sont méconnus, et probablement sous-estimés. Or, une atteinte complète ou très sévère de l’appareil vestibulaire chez les nouveau-nés peut avoir des répercussions graves, en particulier sur le développement posturo-moteur. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer l’incidence des atteintes vestibulaires chez les enfants aux antécédents d’infection congénitale et de la corréler aux atteintes auditives.

Matériel et méthodes

Les bilans auditif et vestibulaire de 52 enfants infectés congénitalement par le CMV entre 1999 et 2013 ont été analysés rétrospectivement. Le bilan vestibulaire comprenait un examen clinique, des épreuves caloriques, un examen électronystagmographique avec EVAR (Earth Vertical Rotation) et OVAR (Off vertical Axis Rotation) et des potentiels évoqués myogènes (PEOM) cervicaux. La prévalence des troubles vestibulaires, leur évolution et leurs conséquences sur le développement posturo-moteur ont été analysées et corrélées aux seuils auditifs et à la gravité initiale de l’infection à CMV.

Résultats

Parmi les enfants inclus, 92,3 % (48/52) des enfants présentaient une atteinte auditive et vestibulaire. Les déficits vestibulaires étaient complets et bilatéraux dans 33,3 % (16/48) des cas, partiels et bilatéraux dans 43,7 % (21/48) des cas et partiels unilatéraux dans 22,9 % (11/48) des cas. Quatorze enfants (26,9 %) ont bénéficié de plusieurs tests vestibulaires : 50 % (7/14) ont gardé une fonction vestibulaire stable et 50 % (7/14) se sont aggravés. Un retentissement significatif (p<0,05) sur le développement posturo-moteur de ce groupe d’enfants CMV a été mis en évidence. Une association a été faite entre l’existence d’une atteinte vestibulaire et d’une atteinte auditive, cependant la gravité et la latéralité de l’une n’était pas nécessairement corrélée à la gravité et la latéralité de l’autre.

Conclusion

Les déficits vestibulaires sont fréquents et souvent sévères chez les enfants infectés de manière congénitale par le CMV. Un dépistage et une prise en charge des troubles vestibulaires devraient être systématiquement réalisés précocement chez les enfants aux antécédents d’infection congénitale par le CMV, afin de proposer une rééducation précoce et adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A41 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influence de la taille de la tumeur sur la compensation posturale de patients présentant un schwannome vestibulaire
  • C. Parietti-winkler, J. Frere, L. Ribeyre, G. Gauchard, P. Perrin, E. Spitz
| Article suivant Article suivant
  • Corrélation entre score d’excursion labiale SMILE et échelles et classifications usuelles des paralysies faciales périphériques : application aux techniques de réhabilitation faciale
  • G. Dedieu, C. Vincent, N. Bonne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.