Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injection de toxine botulique dans le sphincter supérieur de l’œsophage sous contrôle échographique - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.130 
K. Hammoudi , F. Marmouset, C. Bobillier, F. Patat, S. Morinière
 CHRU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’hypertonie du sphincter supérieur de l’œsophage (SSO) est responsable de troubles de la déglutition. Chez le patient laryngectomisé elle peut aussi être à l’origine de difficultés phonatoires (voix trachéo-œsophagienne de mauvaise qualité). L’injection de toxine botulique dans le SSO est un moyen thérapeutique reconnu pour le traitement de cette pathologie. Il existe plusieurs techniques d’administration de cette substance, toutes ayant des avantages et des inconvénients. L’échographie cervicale n’est pas utilisée dans cette indication. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité de l’injection de toxine botulique dans le SSO sous contrôle échographique.

Matériel et méthodes

Dans cette étude prospective portant sur des patients atteints d’une hypertonie du SSO, 6 patients (5 ayant été traités par pharyngolaryngectomie totale pour un carcinome épidermoïde et 1 atteint d’une pathologie neurologique) ont été inclus et traités par injection de toxine botulique sous contrôle échographique. L’efficacité du traitement était évaluée sur l’amélioration des prises alimentaires, confirmée par radiocinéma de la déglutition, et de la voix trachéo-œsophagienne pour les patients laryngectomisés.

Résultats

il a été objectivé chez l’ensemble des patients traités une amélioration des prises alimentaires avec une augmentation du volume et de la consistance des bolus déglutis. La voix trachéo-œsophagienne a progressé de façon significative chez les patients ayant subi une pharyngolaryngectomie.

Conclusion

L’utilisation de l’échographie pour le contrôle de l’injection de toxine botulique sous anesthésie locale semble être une méthode efficace. Sa simplicité et son accessibilité en font une alternative intéressante par rapport aux méthodes traditionnelles nécessitant une anesthésie générale ou la réalisation d’une électromyographie concomitante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A48 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Limites du laser CO2 dans la microchirurgie du kyste de la corde vocale
  • J. Abitbol, P. Abitbol
| Article suivant Article suivant
  • Réhabilitation des fonctions laryngées par un nouveau concept de prothèse intralaryngée
  • A. Dupret-bories, P. Schultz, N. Vrana, T. Raguin, C. Debry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.