Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Limites du laser CO2 dans la microchirurgie du kyste de la corde vocale - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.129 
J. Abitbol , P. Abitbol
 Liberal, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Démontrer l’importance de l’association du Laser CO2 et des microinstruments dans la phonochirurgie des kystes de la corde vocale. Les auteurs, après avoir distingué 3 types microchirurgicaux de kystes de la corde vocale, se proposent d’insister sur la technique la plus appropriés Laser et Micro-instrumentation pour opérer ces patients sur 93 cas.

Matériel et méthodes

93 cas ont été opéré en prés de 15ans en se basant sur l’indication chirurgicale posé par : la dysphonie invalidante du patient, la stroboscopie, le Voice Handicap Index. La technique est : toujours pratiquer une hydrotomie. Laser seul dans le type1 Laser et parfois microinstruments dans le type 2 Laser et toujours microinstruments dans le type 3.

Résultats

Sur 93 cas, les auteurs dénombrent : type 1 : 42 cas de laser ? (associé à des microvarices : 35 cas sur 42 cas) Avec 4 récidives, mais pas de complication : pourquoi ? Du fait de la technique elle-même afin d’éviter une complication comme une encoche ou un sulcus iatrogène dont les auteurs démontreront l’importance Type 2 : 30 cas (souvent confondu avec un polype sessile : 24 cas sur 30 cas), aucune récidive n’a été observée. Cependant les auteurs ont eu 2 complications : 2 granulomes situés à la partie inférieure du bord libre de la corde vocale type 3 : 21 (kyste epidermoïde ou embryonnaire, avec une composante familiale dans 14 cas) : 2 cas de récidives.

Conclusion

L’importance de l’hydrotomie permettant d’isoler le ligament vocal est d’un appoint indispensable pour les auteurs. En effet les kystes de la corde vocale sont souvent source de complications type cicatrice rétractile ou sulcus vocalis iatrogène La précision de l’impact et l’association de micro-instruments démontrent la nécessité de disposer de micro-instruments et d’un Laser CO2 pour contrôler de façon satisfaisante la technique de phonochirurgie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A48 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phase 2 clinical feasibility study of a new Speaking Valve with a heat- and moisture exchanger (DualCare) for tracheotomized patients
  • B. De kleijn, J. Wedman, B. Van der laan
| Article suivant Article suivant
  • Injection de toxine botulique dans le sphincter supérieur de l’œsophage sous contrôle échographique
  • K. Hammoudi, F. Marmouset, C. Bobillier, F. Patat, S. Morinière

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.