Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réinnervation laryngée sélective des paralysies bilatérales : une technique applicable à la réhabilitation fonctionnelle d’un larynx transplanté - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.134 
J. Marie 1, , N. Bon Mardion 1, M. Moerman 2, O. Malard 3, P. Ceruse 4, E. Verin 5
1 Service ORL et Chirurgie Cervico-faciale, Centre Hospitalo Universitaire, Rouen, France 
2 Centre Hospitalier, Utrecht, Belgium 
3 SCE ORL, CHU, Nantes, France 
4 SCE ORL, CHU, Lyon, France 
5 SCE Rééducation Fonctionnelle, CHU, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

La réinnervation sélective des muscles laryngés par la racine d’un nerf phrénique permet d’améliorer la ventilation en préservant la voix. Les succès obtenus permettent d’étendre les indications aux patients déjà traités par voie endoscopique. Serait-elle applicable à la réinnervation fonctionnelle d’un transplant laryngé ?

Matériel et méthodes

Étude prospective de patients présentant une paralysie laryngée bilatérale en fermeture, ayant ou non été préalablement traités par voie endoscopique. Une réinnervation motrice bilatérale et sélective a été réalisée avec une racine du nerf phrénique droit pour les 2 muscles crico aryténoidiens postérieurs et avec les branches thyro-hyoidiennes des deux nerfs hypoglosses, pour les muscles adducteurs. L’évaluation, réalisée en pré et post opératoire portait sur la voix, et sur les fonctions laryngées et diaphragmatiques.

Résultats

Quarante-neuf patients (dont 4 enfants) ont été opérés à ce jour. Il s’agissait de séquelles chirurgicales, le plus souvent après thyroidectomie, ou de paralysies laryngées congénitales (n=3). Dix patients avaient subi au préalable un élargissement endoscopique sans destruction complète des aryténoides. Quarante patients ont un recul supérieur ou égal à un an. La voix, jugée par auto questionnaire, évaluation perceptuelle, ou analyse informatique, était préservée ou améliorée dans presque tous les cas (37/40). Trente-sept des 40 patients sont décanulés. Les paramètres ventilatoires sont améliorés sauf dans 3 cas (qui ont justifié 2 aryténoidectomies complémentaires ou un élargissement laryngé postérieur). Une abduction aryténoidienne active en inspiration est visible au moins d’un côté chez la moitié des patients, bilatérale chez 1/3 des patients. La stimulabilité du nerf phrénique était récupérée dans tous les cas, avec une mobilité inspiratoire du diaphragme très proche de la normale confirmant la discrétion des séquelles du prélèvement phrénique partiel.

Conclusion

Dans les paralysies laryngées bilatérales en fermeture, la réinnervation sélective bilatérale permet l’amélioration du statut ventilatoire sans altérer la voix. En cas d’échec d’un traitement endoscopique, elle mérite encore d’être considérée comme un traitement de recours. Cette indication a été retenue pour être évaluée dans le cadre d’un PHRC. Cette stratégie est techniquement applicable à la réinnervation motrice d’un transplant laryngé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A49-A50 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysphagie aiguë inaugurale d’une crise myasthénique nécessitant une prise en charge réanimatoire
  • L. Tanaka, I. Gharzouli, N. Le clerc, T. Cloutier, D. Salvan
| Article suivant Article suivant
  • Management of laryngeal trauma: Case reports and literature review
  • C. Durão, M. Boavida, I. Moura, M. Menezes Peres, J. Leandro, F. Freire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.