Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégie de prise en charge d’un échec de lambeau libre en chirurgie cervico-faciale - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.024 
J. Fernandez , D. Culié, J. Riss, O. Dassonville, G. Poissonnet, A. Bozec
 Centre Antoine Lacassagne-IUFC, Unicancer, Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Les échecs de lambeaux libres en chirurgie reconstructive cervico-faciale sont rares, mais leur prise en charge est complexe. Le but de cette étude était d’analyser la conduite à tenir en cas d’échec de lambeau libre.

Matériel et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective portant sur l’ensemble des patients ayant eu un échec de lambeau libre dans le cadre d’une chirurgie reconstructive cervico-faciale entre 2000 et 2014 au sein de notre institution.

Résultats

Cinq cent quarante-sept lambeaux libres ont été réalisés pour une chirurgie reconstructive cervico-faciale durant cette période. Au total, 52 échecs (9,5 %) ont été retrouvés. Il s’agissait de 34 hommes et 18 femmes, d’âge moyen égal à 63,9ans (de 42 à 93ans). Dans 33 cas (64,7 %), la chirurgie reconstructive avait été réalisée en terrain irradié. Un deuxième lambeau libre a été réalisé dans 18 cas (33,3 %) : 14 lambeaux fascio-cutanés antébrachiaux (dont 9 pour une reconstruction du voile du palais quasi totale), 3 lambeaux de péroné (dont 1 symphyse mandibulaire) et 1 lambeau gastro-épiploïque. Le taux d’échec du deuxième lambeau libre a été de 3 sur 18 (6 %). Dans 28 cas (53,9 %), la réparation secondaire a été réalisée grâce à un lambeau pédiculé musculo-cutané, musculaire pur ou de fascia. Dans les 6 autres cas, soit une réparation partielle a été réalisée par lambeau local soit la perte de substance a été laissée en cicatrisation dirigée plus ou moins appareillée (plaque palatine).

Conclusion

Devant un échec de lambeau libre, la stratégie de reconstruction secondaire dépend du bénéfice apporté par l’utilisation d’un lambeau libre (réparation du voile, de la symphyse mandibulaire, reconstruction pharyngée circulaire…), de l’identification des causes du premier échec et de leur caractère réversible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A7 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport et limites de l’oropharyngectomie transorale non robotisée au contrôle local des cancers épidermoides de la loge amygdalienne classés T1-2
  • O. Laccourreye, D. Malinvaud, M. Ménard, D. Garcia, R. Cauchois, P. Bonfils
| Article suivant Article suivant
  • Résultats du lambeau musculo-cutané de grand pectoral en « fer à cheval » pour la reconstruction de pertes de substance circulaires de l’hypopharynx chez 62 patients
  • F. Espitalier, C. Ferron, G. Michel, O. Malard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.