Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Detection du cholestéatome résiduel de l’oreille moyenne par IRM de Diffusion : quelle durée de suivi ? - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.414 
M. Akkari , M. Rizzoli, S. Menjot de champfleur, M. Mondain, A. Uziel, F. Venail
 Hopital Gui-de-Chauliac CHU de Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’évolution du cholestéatome de l’oreille moyenne opéré pose le problème d’un taux de résiduel élevé. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) avec séquences de Diffusion a fait la preuve de sa fiabilité dans le diagnostic de cette pathologie, remettant en question l’intérêt du deuxième temps chirurgical systématique. Cependant, il existe peu de données dans la littérature concernant la durée recommandée de suivi postopératoire. Le but de cette étude est de présenter une série de patients ayant bénéficié d’une surveillance à long terme par IRM répétées après chirurgie de cholestéatome de l’oreille moyenne, afin de discuter de la durée appropriée de suivi.

Matériel et méthodes

Les critères d’inclusion étaient les suivants : antécédents de cholestéatome de l’oreille moyenne opéré, suivie d’une première IRM avec séquences de Diffusion ne mettant pas en évidence de résiduel, suivie par au moins une autre IRM avec séquences de Diffusion. Tous les patients devaient avoir été opérés par la même équipe chirurgicale, et surveillé par la même équipe de neuroradiologie, avec le même protocole d’imagerie. Parmi les 30 cas analysés, 11 ont répondu aux critères d’inclusion (5 femmes, 6 hommes, âge moyen 28,9±22,0ans). Nous avons recueilli les données suivantes : type de chirurgie, délai entre chirurgie et première IRM, délai entre première IRM et IRM ultérieures, résultats de chaque examen, constatations chirurgicales en cas de nouvelle chirurgie.

Résultats

Tous les patients avaient bénéficié d’une tympanoplastie en technique fermée. Le suivi moyen était de 59,3±31,0mois. Le délai moyen entre la chirurgie et la première IRM était de 20,4±8,4mois. Aucune première IRM n’a montré de signe de cholestéatome résiduel, et aucune n’a été suivie d’un deuxième temps chirurgical. Le délai moyen entre la première et la deuxième IRM était de 24,5±25,1mois. La deuxième IRM a mis en évidence une suspicion de cholestéatome résiduel dans 4 cas. Deux ont subi une chirurgie de révision, qui a confirmé le diagnostic. Les deux autres n’ont pas été opérés, mais ont bénéficié d’une troisième IRM, qui n’a montré aucun signe de cholestéatome. Un autre patient a bénéficié d’une troisième IRM (première et deuxième négatives), 7ans après sa première opération, qui a montré une suspicion de cholestéatome résiduel. Il a subi une chirurgie de révision, qui a confirmé le diagnostic. Le délai moyen entre la deuxième et la troisième IRM était de 27,8±16,7mois. Un patient a bénéficié d’une quatrième IRM, 40mois après la troisième, qui n’a montré aucun signe de récidive.

Conclusion

L’IRM avec séquences de Diffusion peut permettre de diagnostiquer un cholestéatome résiduel plusieurs années après la chirurgie initiale. Le suivi postopératoire doit donc être prolongé, avec réalisation d’au moins 3 IRM, à 18 ou 24mois d’intervalle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A76 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cholestéatomes extensifs du rocher
  • C. Nowak, C. Champagne, J. Nevoux, H. Benkhatar, L. Manfredi, S. Bobin
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt du comblement mastoïdien avec des granules de substitut osseux en verre bioactif BONALIVE® dans la chirurgie de l’otite chronique
  • D. Bernardeschi, Y. Nguyen, I. Mosnier, M. Smail, O. Sterkers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.