Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse du déficit vestibulaire aux hautes fréquences chez les patients suivis pour une maladie de Menière - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.418 
C. Hautefort 1, F. Rubin 2, , R. Kania 2, P. Herman 2
1 Lariboisière AP–HP, IRON, Paris, France 
2 Lariboisière, AP–HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Évaluer la fonction vestibulaire aux hautes fréquences des patients suivis pour une maladie de Menière grâce à l’étude du gain du réflexe vestibulo-oculaire (RVO) aux hautes fréquences lors du vidéo Head impulse test.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective sur 2ans. Ont été inclus : les patients suivis pour une maladie de Menière certaine selon les critères de l’American Academy sans ATCD de labyrinthectomie chimique ou de neurotomie chirurgicale. A été évalué : le gain du reflexe vestibulo-oculaire des 6 canaux aux hautes fréquences obtenu au vidéo Head impulse test.

Résultats

42 patients ont été inclus. 41 patients ont été examinés en dehors d’une crise aiguë : 9 patients présentaient des crises de Tumarkin et 32 patients présentaient des vertiges invalidants. Pour l’ensemble de ces patients le gain du RVO était conservé>0,8 pour les 6 canaux. Un patient a été examiné lors d’une crise aiguë. Pour ce patient, le gain du RVO était diminué au niveau du canal horizontal mais conservé pour les canaux verticaux.

Conclusion

La normalité du gain du RVO aux hautes fréquences a peu été rapportée dans la littérature mais semble constante dans notre série chez les patients observés en dehors d’une crise. Cette observation pourrait être validée comme un critère diagnostic négatif. En effet, la présence d’un déficit vestibulaire aux hautes fréquences chez un patient suivi pour un sd cochléo vestibulaire fluctuant étiqueté maladie de Menière pourrait remettre en cause le diagnostic et orienter le clinicien vers une autre étiologie : tumorale, inflammatoire ou malformative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A77-A78 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Simulation virtuelle de la palpation de la chaîne des osselets : développement d’un retour de forces réaliste
  • G. Kazmitcheff, Y. Nguyen, M. Miroir, E. Ferrary, C. Duriez, O. Sterkers
| Article suivant Article suivant
  • Admittancemétrie multifréquentielle et bodytilt
  • V. Franco-vidal, D. Bonnard, O. Bellec, V. Darrouzet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.