Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Admittancemétrie multifréquentielle et bodytilt - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.419 
V. Franco-vidal , D. Bonnard, O. Bellec, V. Darrouzet
 CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’implication d’anomalies pressionnelles des liquides de l’oreille interne est admise comme mécanisme physiopathologique dans certaines pathologies otologiques comme la maladie de Menière (MM) ou certaines malformations de l’oreille interne. Toutefois, démontrer la présence d’une augmentation de pression de la périlymphe ou de l’endolymphe pose souvent problème en pratique clinique. L’admittancemétrie multifréquencielle a prouvé son intérêt dans ce domaine, notamment en montrant un élargissement des complexes de conductance (G) à 2kHz chez des patients atteints de MM testés hors crises. Néanmoins, pour s’assurer que cet élargissement des complexes de G correspondait bien à une hyperpression et non à une hypopression relative postcrise, nous avons évalué l’effet de changements de position, notamment de la position en Tredelenburg (body tilt), augmentant la pression intracrânienne et donc la pression intralabyrintique sur les complexes de G à 2kHz chez des sujets sains.

Matériel et méthodes

Un test de conductance à 2kHz (G) et une mesure de la fréquence de résonance (FR) ont été réalisés chez 20 sujets sains sans antécédent otologique. Ces mesures ont été recueillies dans 3 positions : verticale, horizontale, et Tredelenburg (20°).

Résultats

Les changements pressionnels intralabyrinthiques créé par le bodytilt ont entraîné une augmentation de la largeur des complexes de conductance à 2kHz significative. En position verticale la moyenne de G était de 141,7±56,5 DaPa, en position horizontale : 158±58,3 DaPa, en position de Tredelenburg de 184±69,6 DaPA (p<0,01). La FR était augmentée par le Tredelenburg.

Conclusion

Ces résultats permettent de confirmer que l’élargissement des complexes de conductance à 2kHz observés chez des patients atteints de MM testés hors crise correspond bien à une hyperpression endolabyrinthique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A78 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse du déficit vestibulaire aux hautes fréquences chez les patients suivis pour une maladie de Menière
  • C. Hautefort, F. Rubin, R. Kania, P. Herman
| Article suivant Article suivant
  • Hydrops détecté par IRM dans le bilan de vertiges périphériques récidivants
  • G. Dumas, A. Attye, A. Karkas, J. Petrossi, S. Schmerber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.