Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hydrops détecté par IRM dans le bilan de vertiges périphériques récidivants - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.420 
G. Dumas 1, , A. Attye 2, A. Karkas 1, J. Petrossi 1, S. Schmerber 3
1 Service ORL CHU A. Michallon, Grenoble, France 
2 Service Neuroradiologie, CHU A. Michallon, Grenoble, France 
3 Clinatec, CEA-LETI et Clinique Universitaire ORL CHU A. Michallon, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

L’IRM est actuellement capable de montrer un Hydrops labyrinthique dans la maladie de Menière (MdM) et les vertiges récurrents (VR). Le but de ce travail était de déterminer lors de VPPB idiopathiques récidivants (VPPBI) et de pathologies vestibulaires périphériques récidivantes idiopathiques supposées unilatérales la fréquence d’un Hydrops labyrinthique associé, et la détermination du côté de l’atteinte.

Matériel et méthodes

Soixante et onze patients ont été inclus : 25 cas de MdM unilatérales définies, 26 VR isolés avec acouphène latéralisé sans surdité (Menière possible, AAO HNS), 6 VPPBI, 9 VPPB associés (VPPBA) à une MdM ou VR, 5 contrôles MdM après labyrinthectomie chimique ou décompression du sac endolymphatique. Dix sujets normaux ont servi de référence. Les participants ont été explorés en IRM 3 Tesla Gadolinium tardif séquences Vista FLAIR.

Résultats

La présence d’un Hydrops a été constatée dans 91 % des MdM, 82 % des VR, 86 % des VPPBA et 50 % des VPPBI. La répartition de l’Hydrops (cochléaire ; vestibulaire ; mixte) dans les différentes populations a été respectivement la suivante : MdM (20 % ; 35 %; 45 %) ; VR (33 % ; 34 % ; 33 %) ; VPPBA (25 % ; 25 % ; 50 %) ; VPPBI (50 % ; 50 % ; 0 %). Un hydrops bilatéral a été constaté dans 36 % des MdM ; 38 % des VR ; 35 % des VPPBA et 0 % des VPPBI. La corrélation côté hydrops constaté en IRM et côté pathologique supposé cliniquement a été de 100 % pour VPPBI ; 80 % pour MdM (erreur de côté dans 20 % des cas) ; 72 % pour VR (contradiction avec le côté de l’acouphène dans 28 % des cas).

Conclusion

La MdM se présente comme une maladie chronique volontiers bilatérale à expression unilatérale prédominante en fonction d’un seuil de déclenchement. L’hydrops est un facteur commun à bon nombre de pathologies vestibulaires récurrentes bénignes idiopathiques. Nous évoquons l’hydrops comme étiologie possible du VPPB idiopathique récidivant et du VPPBA. La recherche d’un hydrops et son identification actuellement accessible à l’IRM fait naitre un espoir dans la détermination du caractère « certain » du diagnostic de Menière sous réserve de validation de la technique d’examen, de son accessibilité et de la possibilité future de l’effectuer également en IRM 1.5 Tesla. La visualisation fréquente d’un hydrops labyrinthique à l’IRM dans des pathologies vestibulaires récidivantes autres que le Menière suggère d’en redéfinir leur cadre nosologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A78 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Admittancemétrie multifréquentielle et bodytilt
  • V. Franco-vidal, D. Bonnard, O. Bellec, V. Darrouzet
| Article suivant Article suivant
  • Résultats vestibulaires à long terme de la labyrinthectomie chimique lors de la maladie de Ménière invalidante
  • P. Junet, G. Dumas, J. Petrossi, S. Schmerber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.