Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dyskinésie ciliaire primitive : manifestations ORL chez l’adulte - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.462 
J. Papon 1, L. Dupuy 2, , L. Bassinet 3, C. Taillé 4, A. Coste 2, E. Escudier 5
1 CHU de Bicêtre, Bicêtre, France 
2 Mondor et CHIC, Créteil, France 
3 CHIC, Créteil, France 
4 Bichat, Paris, France 
5 Trousseau, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

La dyskinésie ciliaire primitive (DCP) est une maladie génétique rare caractérisée par des anomalies ciliaires altérant la clairance mucociliaire. Les manifestations cliniques ORL sont bien connues chez les enfants mais la prévalence des symptômes et la description clinique sont mal connues chez les adultes. L’objectif de cette étude est de décrire l’atteinte ORL de la DCP chez l’adulte.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective multicentrique sur 64 patients ayant une DCP confirmée par étude ciliaire et/ou génétique. Les patients étudiés ont eu un examen ORL standardisé (avec endoscopie nasale), une audiométrie+tympanométrie, des prélèvements bactériologiques des sécrétions nasales et un scanner des sinus.

Résultats

L’échantillon étudié comptait 63 % d’hommes, un âge médian de 37ans et 34 % de syndrome Kartagener. La consanguinité était retrouvée dans 30 % des cas. Des antécédents de rhinosinusite et d’otite séromuqueuse (OSM) étaient présents chez 98 % et 73 % des patients, respectivement. La rhinorrhée (95 %) et l’hypoacousie (53 %) sont les principales plaintes. L’endoscopie nasale a montré une rhinosinusite chronique dans 60 % et des polypes dans 34 % des cas. Une OSM a été diagnostiquée chez 48 % et une surdité de perception dans 15 % des cas. L’étude bactériologique endonasale a montré la présence d’Haemophilus influenzae, de Streptococcus pneumoniae et de Pseudomonas æruginosa dans 28 %, 19 % et 19 % des cas, respectivement. Le scanner des sinus montrait des hypoplasies/agénésies sinusiennes dans 83 % des cas.

Conclusion

La DCP chez les adultes est caractérisée par l’importance des manifestations rhinosinusiennes. L’OSM reste cependant fréquente et une surdité de perception n’est pas rare.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A95 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la TEP-TDM dans le bilan d’extension initial des tumeurs malignes nasosinusiennes
  • A. Vauterin, L. Brugel-ribere, A. Coste
| Article suivant Article suivant
  • Sinusite sphénoïdale fongique non invasive : du diagnostic à la prise en charge. Notre expérience depuis 25 ans
  • V. Clert, J. Goujon, C. Kauffmman-lacroix, J. Ferrie, H. Lebrun loslier, X. Dufour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.