Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’association paclitaxel–bevacizumab est une alternative intéressante dans le traitement des cancers bronchopulmonaires non épidermoïdes avancés en troisième ligne et plus - 18/09/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.05.011 
V. Zarza a, b, 1, S. Couraud a, , b, 1 , C. Bosc c, d, A.-C. Toffart c, d, D. Moro-Sibilot c, d, P.-J. Souquet a, b
a Service de pneumologie et oncologie thoracique, hospices civils de Lyon, CH Lyon-Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69495 Pierre-Bénite cedex, France 
b Faculté de médecine et de maïeutique Lyon-Sud – Charles-Mérieux, université Lyon-1, 69600 Oullins, France 
c Service de pneumologie et oncologie thoracique, CHU Michallon, 38700 La Tronche, France 
d Institut Albert-Bonniot, U823, université Joseph-Fourier, 38042 Grenoble cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le bevacizumab est indiqué en première ligne dans les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de type non épidermoïdes de stade IV. Le paclitaxel est également fréquemment utilisé, en association avec un sel de platine. L’association bevacizumab-paclitaxel est un standard dans le traitement du cancer du sein métastatique. Au-delà de la troisième ligne, il n’y a pas de recommandation pour le traitement des CBNPC. Certains centres utilisent l’association paclitaxel–bevacizumab chez les patients atteints de CBNPC non épidermoïdes au-delà de la deuxième ligne. L’objectif de l’étude est d’évaluer de manière rétrospective la faisabilité et l’efficacité de cette association dans les CBNPC de stade IV.

Méthodes

Les données concernant l’ensemble des patients traités par l’association paclitaxel (90 ou 80mg/m2 en hebdomadaire)+bevacizumab (7,5 ou 15mg/kg) dans les services de deux CHU de Rhône-Alpes ont été recueillies de manière rétrospective.

Résultats

Douze patients ont reçu ce traitement. Leur âge moyen était de 56ans et leur performance status inférieur ou égal à 1 dans 50 % des cas. Il s’agissait d’une cinquième ligne dans 67 % des cas, et 67 % des patients étaient naïfs d’antiangiogéniques. Ils ont reçu en moyenne 6 cures. Le taux de réponse globale était de 33 % et le taux de contrôle de la maladie de 66 %. La médiane de survie sans progression était de 5,1 mois (IC 95 % 1,0–9,1). Dix patients (82 %) ont présenté une toxicité, avec une majorité de toxicités (CTC) de grade 1 ou 2 et un épisode de grade 3 (aplasie fébrile). Il n’y a eu aucun événement hémorragique grave.

Conclusion

L’association paclitaxel–bevacizumab semble réalisable chez des patients traités pour un cancer bronchique avec un profil de toxicité acceptable. Ce schéma pourrait être évalué dans des études prospectives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Bevacizumab is recommended in first line chemotherapy for advanced non-squamous non-small cell lung cancer (NSCLC). Paclitaxel is a doublet drug also widely used in cisplatin-based regimens. Paclitaxel plus bevacizumab is a standard regimen as first line treatment of metastatic breast cancer. Since there is no guideline for third line treatment of NSCLC, some oncology units use paclitaxel–bevacizumab in some NSCLC patient after relapse of the second line. The aim of this study was to assess retrospectively the feasibility and efficacy of this treatment option in stage IV NSCLC.

Methods

Patients who had received the combination of paclitaxel (80 to 90mg/m2 in a weekly schedule) and bevacizumab (7.5 to 15mg/kg every 21 days) in the thoracic oncology departments of two university hospitals in the Rhone-Alpes Department were retrospectively reviewed.

Results

Twelve patients underwent this treatment. Their mean age was 56 years and their performance status was less or equal to 1 in 50 % of the cases. The chemotherapy was given as fifth line in 67 % of the patients and 67 % were antiangiogenic naïve. They received a mean of 6 courses. The overall response rate was 33 % and the disease control rate 66 %. Median progression-free survival was 5.1 months (95 %CI 1.0–9.1). Ten patients (82 %) experienced toxicity, the majority grade 1 to 2 events, and only one a grade 3 event (febrile neutropenia). There were no severe bleeding episodes.

Conclusion

Combined paclitaxel–bevacizumab chemotherapy seems feasible in patients with NSCLC. The toxicity profile is acceptable. This regimen should be evaluated in further prospective studies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bevacizumab, Paclitaxel, Cancer bronchique non à petites cellules, Chimiothérapie, Stade métastatique

Keywords : Bevacizumab, Paclitaxel, Non-small cell lung cancer, Chemotherapy, Metastatic stage


Plan


 Présentation en congrès : 16e congrès de pneumologie de langue française, Lyon, janvier 2013 ; AD03–Cancer.


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 7

P. 601-607 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse rétrospective portant sur 50 tumeurs épithéliales thymiques au CHU de Rennes. Quelle concordance avec le référentiel RYTHMIC publié en 2010 ?
  • M. Kerjouan, R. Corre, H. Léna, N. Choukeir, D.C. Chiforeanu, B. de Latour, J.-P. Verhoye, B. Desrues, S. Jouneau
| Article suivant Article suivant
  • La montée des escaliers est-elle une épreuve d’effort maximale pour des patients BPCO ?
  • A. Chirumberro, O. Ferrali, F. Vermeulen, R. Sergysels

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.