Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Obésité et sévérité de la crise d’asthme - 18/09/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.05.010 
L. Boussoffara , N. Boudawara, I. Touil, N. El Fahem, M. Sakka, J. Knani
 Service de pneumologie, hôpital Tahar Sfar de Mahdia, 5100 Mahdia, Tunisie 

Auteur correspondant. Cité Ennasr 1, 13, rue Douchambe, 2080 Ariana, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’obésité est associée à un processus inflammatoire qui pourrait intervenir dans l’inflammation des voies respiratoires retrouvée dans l’asthme. L’obésité aurait donc un rôle dans le développement de l’asthme. Par ailleurs, le rôle de l’obésité dans la sévérité de la crise d’asthme reste peu déterminé.

Patients et méthodes

Étude rétrospective ayant inclus 77 patients hospitalisés pour crise d’asthme. Deux groupes de patients ont été formés selon l’indice de masse corporelle (IMC) : groupe 1 constitué de 59 patients ayant un IMC inférieur à 30kg/m2 et groupe 2 constitué de 18 patients ayant un IMC supérieure ou égale à 30kg/m2. Ces deux groupes ont été comparés sur des critères démographiques, cliniques, spirométriques et sur la sévérité de la crise d’asthme.

Résultats

La moyenne d’âge était de 43ans±17,36 avec un sex-ratio de 0,57 (28 hommes/49 femmes). Parmi ces patients, 31 % avaient une crise d’asthme sévère nécessitant dans quatre cas une hospitalisation en réanimation avec recours à la ventilation mécanique chez deux patients. La comparaison du groupe de patients obèses et du groupe de patients non obèses n’a pas retrouvé de différence significative concernant la sévérité de la crise d’asthme.

Conclusion

La contribution de l’obésité à la manifestation et à la sévérité de la maladie asthmatique est reconnue. Néanmoins, l’impact de l’obésité sur la sévérité de la crise d’asthme reste à démontrer sur de plus larges échantillons.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Obesity is associated with inflammatory processes, which could influence the airway inflammation that is found in patients with asthma. Obesity may thus have a role in the development of asthma. However, the role of obesity in the severity of acute asthma has not been well described.

Patients and methods

We performed a retrospective study, which included 77 patients hospitalized for acute asthma. Two groups of patients were formed according to their body mass index (BMI): group 1 consisting of 59 patients with a BMI inferior to 30kg/m2 and group 2 consisting of 18 patients with a BMI superior or equal to 30kg/m2. These two groups were compared according to demographic factors, clinical features and the spirometric severity of asthma.

Results

The mean age was 43±17.4years with a sex-ratio 0.57 (28 men/49 women). Thirty-one percent of these patients had a severe asthma attack requiring hospitalization in intensive care in four patients with the use of mechanical ventilation in two patients. The comparison between obese and non-obese patients did not show a significant difference in the severity of asthma.

Conclusion

Although a contribution of obesity to the manifestation and severity of asthma is commonly recognized, the present data to not confirm the impact of obesity on the severity of acute attacks.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Obésité, Asthme, Crise, Sévérité

Keywords : Obesity, Asthma, Acute asthma, Severity


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 7

P. 616-620 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La montée des escaliers est-elle une épreuve d’effort maximale pour des patients BPCO ?
  • A. Chirumberro, O. Ferrali, F. Vermeulen, R. Sergysels
| Article suivant Article suivant
  • Atteinte pulmonaire sévère au cours de la neurofibromatose de type 1
  • B. Martignac, F. Gagnadoux, W. Trzepizur, N. Beneton, F. Vinchon, A. Paris, D. Montani, F. Goupil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.