Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs de risque de prématurité spontanée avant 30 SA en Martinique : étude cas témoins - 22/09/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2013.08.008 
C. Périlleau-Boichut a , J.-L. Voluménie a, , O. Fléchelles b
a Service de gynécologie-obstétrique – Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant, CHU de Martinique, BP 632, 97261 Fort-de-France cedex, France 
b Service de réanimation néonatale – Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant, CHU de Martinique, BP 632, 97261 Fort-de-France cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

La grande prématurité est plus fréquente dans les départements d’outre-mer qu’en Métropole. Plusieurs facteurs de risque de prématurité spontané, plus fréquents en Martinique, pourraient expliquer cette différence. Le but de l’étude est de comparer la prévalence de ces facteurs en présence d’accouchement prématuré ou à terme en Martinique.

Patientes et méthodes

Une étude rétrospective a été conduite en Martinique en 2010–2011, sur l’ensemble des accouchements avant 30 SA, comparant les caractéristiques des patientes à celles d’un groupe témoin contemporain d’accouchements à terme. Les accouchements prématurés spontanés et induits étaient inclus mais seuls les spontanés ont été ensuite comparés.

Résultats

Cinquante accouchements ont eu lieu avant 30 SA dont 38 spontanés, comparés à 100 accouchements à terme. Les seuls facteurs de risque plus fréquents en cas de prématurité étaient l’antécédent d’accouchement prématuré (OR=4,1 [1,3–13]) et la grossesse gémellaire (OR=26,6 [3,19–219,6]). Le portage vaginal de bacilles Gram négatif était plus fréquent parmi les accouchements prématurés.

Conclusion

Les facteurs associés à la prématurité avant 30 SA en Martinique sont classiques. De multiples caractéristiques distinguent la population obstétricale martiniquaise de la métropolitaine mais ne semblent pas être associées à l’accouchement prématuré dans le territoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Early premature delivery is more prevalent in overseas territories than in continental France. Many differences are observed between pregnant women in France and in Martinique which may explain the higher preterm birth rate in the latter territory. The study compares prevalence of possible risk factors in preterm and term deliveries in Martinique.

Patients and methods

A retrospective study was conducted during two years (2010–2011). All deliveries before 30 weeks were included and several characteristics were compared with a group of term deliveries during the same period. All premature deliveries before 30 weeks were collected but only spontaneous ones were analysed.

Results

Fifty deliveries before 30 weeks were recorded, among which 38 were spontaneous. Only a significantly higher prevalence of previous preterm delivery (OR=4.1 [1.3–13]) and twin pregnancies (OR=26.6 [3.19–219.6]) was found in the study group. Gram negative bacterial species were also more prevalent in vaginal sampling of preterm deliveries (OR=23.3 [2.7–204.6]).

Conclusion

Factors linked to prematurity before 30 weeks in Martinique are classical. Several features are different between pregnant women in France and in Martinique but do not appear as risk factors for prematurity in the latter territory.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prématurité spontanée précoce, Facteurs de risque, Martinique

Keywords : Early spontaneous preterm delivery, Risk factors, Martinique F.W.I.


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 8

P. 610-615 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude pronostique du risque d’accouchement, des patientes hospitalisées pour menace d’accouchement prématuré, dans une maternité de niveau III
  • A. Berthelot-Ricou, S. Tur, B. Guidicelli, M. Capelle, M. Gamerre, B. Courbiere
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie du fibrome utérin en France en 2010–2012 dans les établissements de santé – Analyse des données du programme médicalisé des systèmes d’information (PMSI)
  • H. Fernandez, N. Chabbert-Buffet, M. Koskas, A. Nazac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.