Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie du fibrome utérin en France en 2010–2012 dans les établissements de santé – Analyse des données du programme médicalisé des systèmes d’information (PMSI) - 22/09/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.06.001 
H. Fernandez a, , b, c , N. Chabbert-Buffet d, M. Koskas e, A. Nazac a, f
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Inserm U1018, CESP « reproduction et développement de l’enfant », 82, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
c Université Paris Sud 11, 63, rue Gabriel-Péri, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
d Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75019 Paris, France 
e Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bichat-Claude-Bernard, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
f Laboratoire de physique des interfaces et des couches minces, école polytechnique, 91128 Palaiseau, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le fibrome utérin est une affection fréquente, responsable de ménométrorragies, d’algies pelviennes, et représente la première cause d’hystérectomie en France. Bien qu’il s’agisse d’une affection fréquente, les données épidémiologiques françaises sont rares. L’objectif de ce travail était de réaliser un état de l’épidémiologie du fibrome utérin en France par le biais des données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI).

Population et méthodes

Les codes de diagnostics du fibrome utérin ont été sélectionnés à partir des informations disponibles dans la Classification internationale des maladies – 10e édition. Les actes médicaux relatifs au fibrome utérin ont été sélectionnés (dénommés actes listés). Une analyse descriptive a été réalisée à partir des séjours hospitaliers, des caractéristiques des patientes et des actes médicaux réalisés (moyenne, écart-type, médiane, minimum-maximum, quartiles).

Résultats et discussion

Quarante-six mille cent vingt-six patientes (âge médian 46ans) ont séjourné au moins une fois en 2012 en raison d’un fibrome utérin totalisant 47 690 séjours (1,03 séjour par patient) dont 32 397 séjours étaient en service de chirurgie. Par ailleurs, un diagnostic d’anémie était rapporté chez environ 8 % des patientes ayant un diagnostic de fibrome utérin et 7,1 % des patientes hospitalisées en 2012 pour un fibrome avaient déjà fait l’objet d’une hospitalisation pour fibrome entre 2004 et 2012. La durée médiane de séjour était de 4jours. En 2012, 16 070 séjours étaient motivés par la réalisation d’une hystérectomie totale ou subtotale pour fibrome, 16 384 séjours pour myomectomie et 1376 séjours pour embolisations. En termes de prises en charge des patientes, parmi les 46 126 patientes ayant présenté un fibrome utérin (diagnostic principal ou diagnostic relié) 31 846 patientes ont bénéficié d’un acte listé dans un groupe homogène de malades (GHM) chirurgical.

Conclusion

Cette étude permet d’actualiser les données épidémiologiques relatives à la prise en charge du fibrome utérin chez les patientes ayant eu un séjour dans un établissement de santé sur les 3 années 2010–2011–2012. Cependant, une véritable analyse épidémiologique s’impose, les données du PMSI ne colligeant que partiellement les données de prises en charge de cette population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Uterine fibroids are a common disorder, responsible for menorrhagia/metrorrhagia and pelvic pain and remain the leading reason for hysterectomy in France. Although it is common disorder, French epidemiological data are locking. The objective of this study was to realize an epidemiological analysis from the medicalized information system program (PMSI).

Materials and methods

The diagnosis codes were selected from 10th version of the International Classification Disease. The medical procedures concerning uterine fibroids were selected (so called: procedures listed). A descriptive analysis was performed from hospitals stays, patients’ characteristics and medical procedures (mean, standard distribution, median, range, quartile).

Results and discussion

In 2012, 46,126 patients (median age: 46years old) were admitted in hospital (public or private hospitals) due to uterine fibroid corresponding to 47,690 hospital stays (hospital stays for surgery: 32,397). Diagnosis of anemia was reported in approximately 8% of patients and 7.1% of patients hospitalized in 2012 had already been hospitalized between 2004–2012. The median length of hospital stay was 4days. In 2012, 16,070 hospital stays were reported for total or subtotal hysterectomy, 16,384 hospitals stays for myomectomy and 1376 hospital stays for embolization. In terms of management care, among 46,126 patients with uterine fibroids (principal or related diagnosis), 31,846 patients received a procedure listed in a surgical diagnostic related groups (DRG).

Conclusion

To conclude, the study permits to update the epidemiological data concerning uterine fibroid management between 2010–2011–2012 in final. Because the PMSI collects partially information regarding epidemiological data, a clear epidemiological study is needed either with database from health insurance or with dedicated study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fibrome utérin, Léiomyome utérin, PMSI, Myomectomie, Hystérectomie, Embolisation, Hospitalisation

Keywords : Uterine fibroid, Uterine leiomyoma, Information system databases, Hysterectomia, Myomectomia, Embolization, Hospitalization


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 8

P. 616-628 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque de prématurité spontanée avant 30 SA en Martinique : étude cas témoins
  • C. Périlleau-Boichut, J.-L. Voluménie, O. Fléchelles
| Article suivant Article suivant
  • Double perforation digestive et fasciite nécrosante après bandelette sous-urétrale rétropubienne
  • A. Carassou-Maillan, D. Savary, B. Jacquetin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.