Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Présentation d’un projet visant à augmenter l’activité physique scolaire des enfants dans l’enseignement primaire : LES PAPS - 02/10/14

Doi : 10.1016/j.scispo.2014.08.106 
S. Cloes 1, , M. Cloes 2
1 Département pédagogique, institutrice primaire, Haute École Libre Mosane, Liège, Belgique 
2 Département des sciences de la motricité, université de Liège, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’organisation de l’enseignement ne semble pas adaptée au besoin de dépense physique des élèves. En effet, ceux-ci ne devraient pas rester assis plus de deux heures d’affilée. Implanter des pauses leur permettant de bouger pendant les périodes passées en classe s’avère nécessaire. Nous avons élaboré et testé un projet visant à déterminer si ce type de pratique pourrait être appliqué à des classes de primaire en région liégeoise.

Expérience

En partant des « Brain Breaks » (HOPSports), dans le cadre de stages d’enseignement, nous avons mis en place un dispositif de pauses d’activité physiques scolaires (PAPS) dans une classe de 1ère année (6–7ans), une de 5e année (10–11ans) et une de l’enseignement spécialisé (11–15ans). Les PAPS ont été proposées une à deux fois par jour pendant des périodes de 2 à 4 semaines. Elles duraient en moyenne 6minutes et se répartissaient en PAPS vidéo (séquences enregistrées invitant les enfants à reproduire les mouvements d’un personnage évoluant dans un milieu particulier) et en PAPS jeux (animations proposées par l’enseignant). Avec chaque classe, l’enseignant a mis en place plusieurs dispositifs didactiques : [1] l’expérimentation de différents types de PAPS avec comme point d’orgue l’élaboration de vidéo par les enfants eux-mêmes ; [2] le système des « bouchons PAPS » (signal des élèves pour exprimer leur besoin de mouvement).

Analyse critique

L’implication des élèves, leur progression psychomotrice, les effets positifs relevés de manière informelle au niveau des apprentissages scolaires et la volonté des élèves de poursuivre l’expérience tendent à confirmer l’intérêt des PAPS.

Conclusions

Comme souligné par les commentaires des maîtres de stage et d’autres instituteurs ayant suivi le projet, celui-ci s’avère tout à fait applicable. Au-delà des sourires de la majorité des enfants, la volonté affichée des titulaires de poursuivre cette activité à l’issue des cycles expérimentaux démontre l’intérêt de ces approches.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enseignement primaire, Pause mouvement, Implication de l’élève


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° S

P. S53 - octobre 2014 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.