Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les décollements de rétine rhegmatogènes inférieurs traités par cryo-indentation - 07/10/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.02.008 
M. Abdellaoui , F. Chraibi, I. Benatiya Andaloussi, H. Tahri
 Service d’ophtalmologie, hôpital Omar Drissi, CHU Hassan II, Batha, 30000 Fès, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

L’objectif de notre étude est d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et pronostiques concernant les cas de décollements de rétine (DR) rhegmatogènes inférieurs opérés par cryo-indentation.

Patients et méthodes

C’est une étude rétrospective des cas de DR rhegmatogène intéressant les quadrants inférieurs uniquement avec déhiscences inférieures (4–8h), opérés par cryo-indentation dans notre service de 2006 à 2011. Ont été analysés : le profil épidémiologique des patients, le statut réfractif, le délai de consultation, les données de l’examen clinique, les modalités thérapeutiques ainsi que les résultats fonctionnels et anatomiques.

Résultats

Quarante-cinq cas sont inclus dans cette étude (45 yeux), l’âge moyen des patients est de 44,5 ans (de 14 à 75 ans), avec une légère dominance masculine (56 %). La myopie est constatée chez 60 %. Le délai moyen de consultation est de 3,5 mois. L’acuité visuelle à l’admission est inférieure à 1/10 dans 53,33 %. Le soulèvement maculaire est constaté dans 80 %. Les lésions causales sont dominées par les trous dans 26 yeux. La prolifération vitréo-rétinienne est essentiellement stade B dans 48,9 %. La cryo-indentation est pratiquée chez tous les malades et la ponction du liquide sous-rétinien chez 37,8 %. La réapplication rétinienne est obtenue chez 36 yeux (80 %) avec une acuité visuelle finale supérieure ou égale à 1/10 chez 71,11 %. Le suivi moyen est de 6,62 mois.

Conclusion

Le DR inférieur touche avec prédilection les myopes jeunes. Le délai de consultation est souvent long et le traitement chirurgical par voie externe, bien que difficile, s’avère efficace.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To investigate the epidemiological, clinical, therapeutic and prognostic factors in cases of inferior rhegmatogenous retinal detachments (RD) treated by scleral buckling surgery.

Patients and methods

A retrospective chart review was performed on 45 patients (45 eyes) with inferior RD with only inferior tears (4:00–8:00), who had been treated by scleral buckling surgery over a 6-year period from 2006 to 2011. The parameters studied included patient demographics, refractive status, time until consultation, clinical exam data, treatment modalities and functional and anatomic results.

Results

Forty-five cases were included in this study (45 eyes), with an average patient age of 44.5 years (14 to 75 years) and a slight male predominance (56%). Myopia was observed in 60%. Mean time until consultation was 3.5 months. Visual acuity on admission was less than 1/10 in 53.33%. Macular detachment was found in 80%. Causative lesions were holes in 26 eyes. Proliferative vitreoretinopathy was essentially stage B in 48.9%. Scleral buckling surgery was performed in all patients, with drainage of subretinal fluid in 37.8%. Retinal reattachment was obtained in 36 eyes (80%) with a final visual acuity greater than or equal to 1/10 in 71.11%. The mean follow-up in our study was 6.62 months.

Conclusion

Inferior retinal detachment has a predilection for young myopes. The time until consultation is often long, and extraocular surgery, although difficult, exhibits documented efficacy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Décollement de rétine inférieur, Déhiscence inférieure, Indentation sclérale

Keywords : Inferior retinal detachment, Inferior tear, Scleral buckling


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 8

P. 623-628 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Repair of orbital implant exposure using Müller's muscle flap
  • J. Delmas, J.-P. Adenis, P.-Y. Robert
| Article suivant Article suivant
  • Rétinopathie de haute altitude : à propos de 3 cas
  • A. Russo, E. Agard, J.-P. Blein, H. El Chehab, C. Lagenaite, G. Ract-Madoux, C. Dot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.