Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Biosurveillance et importance des matrices biologiques dans la caractérisation des expositions - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.864 
B. Appenzeller  : Dr
 Laboratory of Analytical Human Biomonitoring, Centre de Recherche Public de la Santé, Luxembourg, Luxembourg 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’évaluation quantitative de l’exposition humaine aux contaminants représente une étape majeure dans la caractérisation du risque associé à ces expositions. Cette évaluation peut être effectuée par une approche indirecte, dérivée des concentrations en contaminants retrouvées dans les matrices environnantes (e.g. air, poussières), les aliments et l’eau et des coefficients de transfert depuis ces matrices vers l’homme, ou selon une approche directe basée sur l’analyse de prélèvements biologiques provenant des individus : le biomonitoring ou biosurveillance. Les matrices les plus largement utilisées en biomonitoring sont les fluides biologiques urine et sang, dans lesquels sont recherchés les contaminants, leurs produits de dégradation ou les métabolites produits par l’organisme à partir de ces molécules. Les concentrations de ces biomarqueurs sont utilisées pour l’évaluation du niveau d’exposition mais également pour la recherche d’éventuelles corrélations avec des effets biologiques adverses. Pour de nombreux composés (e.g. phénols, pesticides), l’élimination rapide entraîne cependant une forte variabilité des concentrations sur le court terme et une incertitude significative sur l’évaluation du niveau d’exposition qui représente une limitation dans la recherche des corrélations avec de potentiels effets biologiques. L’une des réponses à cette limitation réside dans l’utilisation de matrices biologiques plus intégratives de l’exposition, comme le cheveu, qui permet d’obtenir une information représentative de l’exposition sur une période beaucoup plus étendue (semaines, mois) que celles accessibles grâce aux fluides biologiques, se limitant le plus souvent aux quelques heures précédant le prélèvement. L’utilisation de matrices dites « alternatives » requiert cependant des approches spécifiques pour une interprétation correcte des résultats obtenus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 248 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les perturbations de la physiologie ou les toxicités du troisième type
  • R. Barouki
| Article suivant Article suivant
  • Hépatotoxicité des xénobiotiques : principaux mécanismes et modulation par l’obésité
  • B. Fromenty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.