Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quelles leçons nous apporte l’examen des pancréas des diabétiques de type 1 ? - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.026 
C. Thivolet  : Pr
 Centre Hospitalier Lyon-Sud, UCB-Lyon 1, INSERM U1060, Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le diabète de type 1 se caractérise une perte progressive de la sécrétion d’insuline chez des sujets prédisposés. Malgré des années d’efforts, les résultats des essais cliniques d’immuno-intervention restent décevants. Plusieurs découvertes ont été obtenues récemment grâce à l’analyse autopsique de pancréas de diabétiques. La vitesse de destruction des cellules béta est lente avec une importante variabilité individuelle en fonction de l’âge de survenue et du BMI. Il existe de nombreux îlots avec de l’insuline longtemps après le diagnostic clinique, chez des patients C-peptide négatifs. Ce phénomène est certainement sous-évalué. Il existe donc des anomalies fonctionnelles des cellules bêta en plus d’une réduction de la masse de cellules résiduelles. L’insulite existe mais reste minime, parfois limitée à quelques cellules, lymphocytes T CD8+ et macrophages. La partie exocrine autour de l’îlot présente aussi une inflammation. Les îlots enflammés contenant encore de l’insuline, surexpriment les molécules HLA de classe 1. L’atteinte évolue de façon lobulaire, coexistant avec des ilôts normaux sans insulite. Il s’agit peut-être du recrutement successif de cellules bêta à partir d’un pool de cellules en réserve, soumises successivement à un stress métabolique et immunologique. L’analyse des pancréas de diabétiques de type 1 apporte donc des données capitales. Il faut tenir compte de l’hétérogénéité des patients, envisager des thérapeutiques personnalisées grâce à de nouveaux biomarqueurs, cibler les cellules bêta non fonctionnelles, comprendre le rôle du pancréas exocrine. Ces données soulignent aussi l’intérêt d’approches thérapeutiques combinées ciblant à la fois le système immunitaire et les cellules bêta.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 252 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réaction auto-immune et diabète de type 1, que reste-t-il à découvrir ?
  • R. Mallone
| Article suivant Article suivant
  • Peut-on prolonger la lune de miel avec de l’interleukine 2 ?
  • A. Hartemann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.