Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Difficultés et pièges dans l’interprétation d’un bilan thyroïdien - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.032 
P. Rodien a,  : Pr, F. Boux De Casson b : Dr
a Centre de référence des maladies rares de la réceptivité hormonale, CHU d’Angers, Angers, France 
b Laboratoire d’hormonologie, CHU d’Angers, Angers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les dosages hormonaux thyroïdiens sont les plus fréquents des dosages réalisés. Les recommandations indiquent un dosage de TSH seul en première intention, mais cette recommandation n’est pas réellement suivie et l’association TSH-T4l est une demande très fréquente. Devant un résultat illogique on peut être amené à évoquer certaines maladies exceptionnelles, dont le diagnostic ne doit pas être méconnu malgré cette rareté, afin d’éviter les thérapeutiques inappropriées. Cependant, la priorité, par argument de fréquence et dans un souci d’économie, doit être d’éliminer un artéfact, une interférence médicamenteuse, ou une situation pathologique triviale expliquant un résultat aberrant. Ceci implique une connaissance des pièges cliniques et des pièges biologiques et une interaction entre le médecin prescripteur et le médecin biologiste. Ce ne devrait être qu’après avoir éliminé les causes évidentes de résultats aberrants, que commence la recherche d’une maladie rare.

Objectifs

– Survol, à partir de cas cliniques, des principales causes d’erreur et pièges dans les explorations hormonales thyroïdiennes ; – rappel des maladies rares conduisant à des bilans thyroïdiens aberrants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 258 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Régulation endocrine du développement et des fonctions cognitives du cerveau par le squelette
  • F. Oury, L. Khrimian, A. Gardin, A. Chamouni, G. Karsenty
| Article suivant Article suivant
  • Gestion des apnées du sommeil par l’endocrinologue-diabétologue
  • P. Böhme, L. Meyer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.