Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion des apnées du sommeil par l’endocrinologue-diabétologue - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.033 
P. Böhme a,  : Dr, L. Meyer b,  : Dr
a CHU Nancy, Nancy, France 
b Centre d’Endocrinologie et Maladies Métaboliques, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les apnées du sommeil (et les formes incomplètes ou hypopnées) correspondent à des épisodes d’arrêt (ou de réduction) du flux respiratoire d’une durée10s, la reprise respiratoire coïncidant habituellement avec un éveil très bref et une désaturation en oxygène. Elles peuvent s’accompagner de la persistance d’un effort respiratoire dans les formes obstructives, ou pas s’il s’agit d’apnées d’origine centrale. Les syndromes d’apnée hypopnées du sommeil peuvent s’observer à tout âge et leur incidence dans la population générale est supposée être supérieure à 4 %. Les facteurs favorisants sont nombreux (facteurs anatomiques comme l’adiposité viscérale et tronculaire) et les conséquences cardiométaboliques significatives. Les mécanismes physiopathologiques conduisant aux troubles cardiométaboliques sont dominés par l’hypoxie intermittente nocturne et la fragmentation du sommeil. La gestion des apnées du sommeil par les endocrinologues/diabétologues paraît nécessaire à plusieurs niveaux. D’une part les patients présentant un risque cardiovasculaire élevé, une HTA résistante, une obésité, une insulino-résistance sévère (a fortiori un diabète de type 2 mal contrôlé), une acromégalie sont autant de situations où le dépistage est incontournable. D’autre part la prise en charge (médicale et chirurgicale) de l’obésité reste l’axe prioritaire pour atténuer la sévérité des apnées du sommeil et améliorer le pronostic des troubles cardiorespiratoires associés. Les outils de dépistage disponibles (questionnaires, polygraphie ventilatoire) et les collaborations avec les professionnels concernés (pneumologues et spécialistes du sommeil notamment, mais aussi ORL) sont autant de pistes à développer pour améliorer le diagnostic et la prise en charge de ces anomalies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 258 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Difficultés et pièges dans l’interprétation d’un bilan thyroïdien
  • P. Rodien, F. Boux De Casson
| Article suivant Article suivant
  • Surveillance des cancers thyroïdiens à bas risque
  • L. Leenhardt, C. Buffet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.