Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyperprolactinémie résistante à la cabergoline chez la femme : réactivation de l’axe gonadotrope-ovarien par l’administration de kisspeptine-10. Étude exploratoire, preuve de concept - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.849 
C. Sonigo a : Dr, S. Brailly-Tabard b : Dr, S. Trabado b : Dr, L. Maione c : Dr, P. Chanson b : Pr, R. Millar d : Pr, N. Binart e : Dr, J. Young b,  : Pr
a AP–HP, Hôpital Jean Verdier, Bondy 
b Université Paris Sud-Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Bicêtre, INSERM U693, Le Kremlin Bicêtre 
c Université Paris Sud, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre 
d Mammal Research Institute, University of Pretoria, Pretoria 
e INSERM, U693, Univ Paris Sud, Le Kremlin Bicêtre 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

L’hyperprolactinémie provoque une anovulation, par déficit en GnRH donc en gonadotrophines LH et FSH (DG). Dans un modèle de souris hyperprolactinémique, nous avons montré que le DG était dû à une baisse de la kisspeptine hypothalamique. En plus, nous avons restauré la cyclicité ovarienne et ovulations, fait augmenter la GnRH hypothalamique et LH+FSH hypophysaires par administration de kisspeptine-10 (kiss-10) (J Clin Invest, 2012).

Objectif

Étudier l’effet de la kisspeptine sur l’axe gonadotrope/ovarien chez des femmes en hyperprolactinémie.

Patientes

Deux femmes (34, 39ans) avec hyperprolactinémie (95 et 98ng/mL;nle<20) par microadénome résistant, en aménorrhée secondaire chronique (>6mois) par DG.

Méthodes

Étude pendant 12heures, 2jours consécutifs, de la sécrétion pulsatile de LH et FSH (1×/10′), mesure d’estradiol, inhibine B (1×/heure), sous véhicule ou après perfusion de kiss-10 (1,5μg/kg/h×12h).

Résultats

kiss-10 a entrainé une augmentation rapide, et très significative de [LH] et [FSH] moyennes, de la fréquence et l’amplitude des pulses, de E2 et IB circulantes moyennes (Tableau 1).

Conclusion

Nous démontrons pour la première fois chez la femme en DG par hyperprolactinémie que kiss-10 peut rétablir à court terme le fonctionnement de l’axe gonadotrope/ovarien. Cette étude exploratoire suggère que la kisspeptine pourrait être utilisée pour rétablir l’ovulation et la fertilité chez les femmes avec hyperprolactinémie résistante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 284 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypopituitarisme congénital : description phénotypique et analyse génétique de 990 patients. Expérience du réseau Genhypopit
  • E. Marquant, A. Saveanu, N. Jullien, M.H. Quentien, F. Castinetti, N. Gallon-Faure, A. Enjalbert, A. Barlier, G. Genhypopit, T. Brue, R. Reynaud
| Article suivant Article suivant
  • Transplantation d’îlots de Langerhans au sein du réseau GRAGIL : données à 5 ans
  • S. Lablanche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.