Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le contrôle de l’acromégalie s’est amélioré en France au cours des 15 dernières années. Données du Registre Français de l’Acromégalie - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.098 
L. Maione a,  : Dr, B. Delemer b : Pr, P. Chanson c : Pr
a Hôpitaux Universitaires Paris-Sud, APHP, Le Kremlin-Bicêtre 
b CHU de Reims, Reims 
c Hôpitaux Universitaires Paris-Sud, APHP et Université Paris-Sud, Le Kremlin-Bicêtre 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

La prise en charge thérapeutique de l’acromégalie a évolué ces dernières années. Quel en a été l’effet sur le contrôle de la maladie ?

Objectif de l’étude

Analyser l’évolution du contrôle de l’acromégalie en France selon les données du Registre Français de l’Acromégalie (RFA).

Méthodes

Le RFA est une base de données longitudinales rétrospectives (patients diagnostiqués entre 1993 et 1999) puis prospectives (de 1999 à 2012) à laquelle 34 centres ont participé de manière active. La base a été gelée après mise à jour en 2012.

Résultats

Les données de 980 patients exploitables ont été analysées en 2013. À la dernière visite, 74 % des patients avaient une IGF-I (ajustée à l’âge) normalisée (32 % guéris+42 % contrôlés par un traitement médical adjuvant). Entre 2000 et 2012, la proportion des patients guéris (chirurgie et/ou radiothérapie) est restée stable, autour de 30 %, alors que la proportion des patients contrôlés par un traitement médical adjuvant est passée de 18 % à 42 %. Les choix thérapeutiques ont évolué : chirurgie et médicaments, respectivement dans 50 % et 40 % des cas avant 2001, et dans 25 % et 62 % des cas en 2010. Avant 2001, les analogues de la somatostatine contrôlaient la maladie dans 80 % et les agonistes dopaminergiques dans 20 % des cas ; après 2010, ces chiffres sont respectivement de 51 % et 17 %, le pegvisomant assurant les 32 % restants.

Conclusion

Le nombre de patients dont l’acromégalie est mieux contrôlée s’est amélioré au cours des 10 dernières années, essentiellement grâce à une meilleure utilisation des médicaments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 288 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences de la précarité psychosociale sur le pronostic du diabète gestationnel. L’étude IMPACT
  • E. Cosson, H. Bihan, G. Reach, C. Khiter, L. Vittaz, D. Leboeuf, H. Dauphin, A. Lepagnol, F. Faghfouri, L. Carbillon, P. Valensi
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction de la réponse au pasiréotide en fonction de l’expression du sous-type 5 du récepteur à la somastostatine
  • C. Sharon, A. Vasiljevic, F. Borson-Chazot, E. Jouanneau, G. Raverot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.