Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Expression et localisation immunohistochimique de KISS1 et de son récepteur GPR54 : étude du tissu thyroïdien non tumoral et d’une série de patients opérés d’un cancer thyroïdien papillaire - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.124 
H. Valdes Socin, Dr a, , C. Munaut, Dr b, I. Scagnol, Dr c, M. Chavez, Dr d, J.M. Foidart, Pr b,  Beckers, Pr a
a Service d’Endocrinologie. CHU de Liège, Liège 
b Laboratoire des Tumeurs. GIGA Cancer. Université de Liège, Liège 
c Service d’Anatomopathologie. CHU de Liège, Liège 
d Unité translationnelle. CHU de Liège, Liège 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Éudier l’expression de KISS1 (métastatine) et de GPR54 dans le tissu thyroïdien non tumoral et tumoral à partir d’une série de cancers thyroïdiens papillaires opérés. KISS-1 et son récepteur GPR54 sont impliqués, à partir d’expériences in vivo et in vitro, dans l’inhibition des métastases tumorales. Leur rôle dans les cancers thyroïdiens est méconnu.

Patients et méthodes

Nous avons étudié la localisation de KISS1 et GPR54 par immunohistochimie chez 27 thyroïdectomies : 7 pour pathologie colloïde bénigne et 20 pour cancer papillaire. L’expression immunohistochimique de KISS-1 et GPR54 (réactifs Phœnix) a été analysée et quantifiée par deux investigateurs indépendants à l’aide du programme NDP view.

Résultats

KISS1 et GPR54 ont été détectés dans l’ensemble des cellules thyroïdiennes et lymphocytaires. Une surexpression significative de KISS1 (98±2 % vs 36±3, p<0,01) et de GPR54 (97±6 % vs 52±2, p<0,01) est principalement localisée dans le cytoplasme des cellules tumorales thyroïdiennes et dans les métastases, par rapport au tissu péritumoral et au tissu thyroïdien contrôle. Dans cette série limitée, aucune différence significative d’expression des marqueurs n’est retrouvée entre le tissu thyroïdien péri tumoral et le tissu thyroïdien contrôle, ni entre les tumeurs<10mm et >10mm.

Discussion

Nos résultats indiquent une surexpression de KISS-1 et GPR54 dans le cancer thyroïdien papillaire : métastases, micro et macro cancers confondus. Notre étude ainsi que des données récentes, suggèrent que KISS-1 et son récepteur peuvent être utilisés comme des nouveaux marqueurs tumoraux dans le cancer thyroïdien papillaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 303 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carence en donneurs de méthyles induit une altération de différentiation des pré-ostéoblastes
  • E. Feigerlova, E. Ewu, J. Gueant, B. Leininger
| Article suivant Article suivant
  • La dédifférenciation des cellules bêta, induite par l’ActivinB, contrôle la plasticité et la progression tumorale des insulinomes
  • D. Ripoche-Biache, R. Bonnavion, R. Jaafar, O. Ritvos, C. Zhang, O. Andersson, P. Bertolino

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.